du 05 février 2019
Date

Choisir une autre édition

L'Instant Tethering de Google s'ouvre aux Chromebook et smartphones tiers

Instant Tethering était jusqu’ici une fonction réservée aux appareils Google, Pixelbooks, Slates, Pixel et autres Nexus. Elle est désormais disponible sur une sélection de produits tiers, le nombre devant augmenter avec le temps.

La fonction permet de connecter directement son Chromebook à son smartphone Android pour profiter de sa connexion cellulaire sans avoir à passer par la configuration d’un hotspot Wi-Fi. L’utilisateur y est invité quand aucune connexion Wi-Fi n’est détectée et que son smartphone n’est pas loin.

Une trentaine de smartphones supplémentaires est désormais supportée. On y trouve des modèles à succès comme les Mate 20 de Huawei, les Motorola Z/Z2/Z3, les OnePlus 5/5T/6/6T et tous les Galaxy S depuis le 7. Le Bluetooth doit être activé.

Du côté des Chromebooks, sont compatibles plusieurs Acer (Chromebook 13, 14, 15, R11 et Spin 13), les ASUS C423 et Flip C302, l’Inspiron Chromebook 14 de Dell, les 11 G5, x2 et x360 14 de HP, le C630 de Lenovo et les Chromebook 3, Plus V2 et Plus V2 LTE de Samsung.

Le déploiement de la fonction est en cours et tout le monde ne l’aura probablement pas tout de suite. On attend désormais que Google communique sur les prochains modèles compatibles avec une fonction qui n’aurait jamais dû être réservée à ses seuls produits.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Votre rendez-vous matinal avec l'actualité du numérique reprendra le lundi 29 avril, une partie de l'équipe profitant de cette période de vacances pour prendre quelques jours de repos.

Bien entendu, les rédactions d'INpact Hardware et Next INpact continueront de publier des articles. Nous aurons l'occasion de revenir sur les évènements de ces quelques jours dans une édition spéciale.

Copié dans le presse-papier !

Petite mise à jour d’entretien pour LibreOffice, dont la version 6.2.3 corrige environ 90 bugs divers. Les notes complètes sont réparties entre les moutures RC1 et RC2.

Il n’y a aucune nouveauté à signaler, mais en dépit des correctifs supplémentaires, la Document Foundation continue de recommander la version 6.1.5 pour les entreprises, « où les fonctions sont moins importantes que la robustesse ».

Copié dans le presse-papier !

En mars, le réseau social reconnaissait avoir stocké en clair des mots de passe de « centaines de millions d'utilisateurs ». Dans le lot, se trouvaient aussi des « dizaines de milliers d'utilisateurs Instagram ». Il y en avait finalement bien plus.

Dans une mise à jour discrète du billet de blog du 21 mars repérée par TechCrunch, le réseau social explique avoir trouvé d'autres mots de passe Instagram stockés en clair. De dizaines de milliers, on passe désormais à « des millions d'utilisateurs » touchés.

Facebook affirme de nouveau que ces mots de passe n'ont pas été utilisés à des fins malveillantes. Les utilisateurs concernés seront informés.

Copié dans le presse-papier !

Première mise à jour majeure pour le nouvel Edge rebâti sur Chromium dans le canal Dev. La version passe à la 75.0.131.0, très proche finalement de la 75.0.133.0 de la branche Canary.

L’ajout principal est la disponibilité du Media Cast, qui permet tout simplement de « streamer » le contenu d’un onglet, du bureau ou d’un fichier vers un appareil compatible.

D’après nos premiers essais, lancer le cast d’une vidéo YouTube vers un téléviseur connecté sous Android TV n’a pas posé de problème particulier, pas plus que vers une barre de son (HT-ZF9) après le choix d’un MP3.

Les travaux avancent donc, mais il manque encore de très nombreux éléments dans Edge, comme nous aurons l’occasion de le voir plus tard dans la journée.

Notez que le navigateur peut maintenant être installé sur les moutures 32 bits de Windows 10. Les versions pour Windows 7, 8.1 et macOS sont toujours attendues.

Copié dans le presse-papier !

La société a récemment déposé son dossier d'introduction en bourse, mais sans dévoiler la date de la première cotation ni le montant de la valorisation visé. D'après certains, il pourrait être aux alentours de 100 milliards de dollars.

En attendant, le VTC annonce une bonne nouvelle : Toyota et sa filiale DENSO vont investir 667 millions de dollars, tandis que SoftBank va injecter 333 millions. Toyota s'est également engagé à débourser 300 millions de dollars de plus sur les trois prochaines années.

Dans tous les cas, les fonds sont pour Uber ATG (Advanced Technologies Group), une branche d'Uber désormais valorisée 7,25 milliards de dollars. Le but de l'opération est « d'accélérer le développement et la commercialisation de services de covoiturage automatisés ».

C'est donc un signe fort pour les véhicules autonomes alors qu'une des voitures d'Uber était impliquée dans un accident mortel en mars dernier.