du 21 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Annoncé il y a quelques mois, l'iMac Pro n'est toujours pas disponible, mais fait parler de lui à travers des découvertes effectuées par Steve Troughton-Smith et Guilherme Rambo‏ au sein de BridgeOS.

Ce système d'exploitation embarqué, découvert par Jonathan Levin, assurera le lien avec certains dispositifs et ce qui semble être une puce A10 Fusion (utilisée dans l'iPhone 7).

Les deux développeurs indiquent avoir trouvé des traces de la fonctionnalité « Dis Siri », qui pourrait fonctionner même lorsque l'appareil est éteint. D'autres éléments sont évoqués, comme une initialisation par la puce ARM du processeur x86 lors du démarrage, même si un tel dispositif n'est pas neuf.

AMD utilise par exemple de son côté l'élément ARM intégré à ses puces (AMD Secure) pour initialiser le processeur une fois les contrôles de sécurité effectués (Hardware Validated Boot, ou HVB). Depuis EPYC, elle propose d'ailleurs un dispositif similaire pour les machines virtuelles.

Mais la puce A10 dispose des mêmes éléments de sécurité que les iPhone. Apple pourrait donc chercher à exploiter un même composant pour le démarrage sécurisé à travers ses différents OS, sans avoir à se reposer sur la solution d'Intel.

Un point qu'il sera intéressant d'analyser en détails quand Apple aura livré sa propre version des faits.

L'iMac Pro embarquerait une puce A10 Fusion et pourrait gérer « Dis Siri » à tout moment
chargement Chargement des commentaires...