du 10 décembre 2019
Date

Choisir une autre édition

L’Europe valide des aides de 3,2 milliards d’euros pour le développement des batteries

Il s’agit d’un projet important d'intérêt européen commun (PIIEC), notifié par sept pays : Allemagne, Belgique, Finlande, France, Italie, Pologne et Suède. Son but : « soutenir la recherche et l'innovation dans le secteur prioritaire européen commun des batteries ».

« Au cours des prochaines années, ces sept États membres contribueront à hauteur de quelque 3,2 milliards d’euros au financement de ce projet, qui devrait permettre de mobiliser 5 milliards d’euros supplémentaires en investissements privés. L'ensemble du projet devrait prendre fin en 2031 (avec des calendriers différents selon chaque sous-projet) ».

« La production de batteries en Europe revêt un intérêt stratégique pour notre économie et notre société compte tenu de son potentiel en termes de mobilité propre et d'énergie, de création d'emplois, de durabilité et de compétitivité », indique Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive pour une Europe adaptée à l'ère du numérique et commissaire chargée de la politique de concurrence.

Ce projet comptera 17 participants directs, principalement des acteurs industriels, dont des petites et moyennes entreprises, explique la Commission. Quatre domaines sont mis en avant :

  • « les matières premières et les matériaux avancés : le projet entend développer des processus innovants durables qui permettent l'extraction, la concentration, le raffinage et la purification des minerais afin de générer des matières premières de grande pureté [...]
  • les cellules et les modules : le projet entend développer des cellules et des modules innovants conçus pour répondre aux critères de sécurité et de performance exigés pour les applications automobiles et non automobiles ;
  • les systèmes de batteries: le projet entend développer des systèmes de batteries innovants incluant des logiciels et des algorithmes de gestion des batteries ainsi que des méthodes de vérification innovantes ;
  • la réaffectation, le recyclage et le raffinage: le projet entend élaborer des processus sûrs et innovants pour la collecte, le démantèlement, la réaffectation, le recyclage et le raffinage des matériaux recyclés. »
chargement Chargement des commentaires...