du 02 septembre 2019
Date

Choisir une autre édition

La Commission européenne explique que le fabricant « vendait à des prix inférieurs aux coûts dans le but d'évincer son concurrent Icera du marché. Cette pratique est illégale au regard des règles de l'UE en matière de pratiques anticoncurrentielles ».

Les reproches de Bruxelles à Qualcomm concernent le marché des modems entre 2009 et 2011.  L'UE rappelle qu'en « mai 2011, Icera a été rachetée par la société de technologie américaine Nvidia, qui a décidé de liquider sa branche d'activité "chipsets de bande de base" en 2015 ».

Elle ajoute que « l'amende de 242 042 000 euros infligée en l'espèce tient compte de la durée et de la gravité de l'infraction. L'amende représente 1,27 % du chiffre d'affaires de Qualcomm en 2018 et vise également à dissuader les acteurs du marché de se livrer à de telles pratiques anticoncurrentielles à l'avenir ».

L'Europe inflige 242 millions d'euros d'amende à Qualcomm pour abus de position dominante
chargement Chargement des commentaires...