du 04 juillet 2018
Date

Choisir une autre édition

L'échec retentissant du cloud souverain semble avoir porté ses leçons. Le gouvernement annonce une nouvelle stratégie, avec trois types d'offres pour les besoins de calcul des administrations.

Le premier est un « cloud interne » sûr pour les applications sensibles, hébergé par l'administration. Le second est un « cloud dédié » chez des tiers pour des besoins moins sensibles, avec FranceConnect Plateforme, tout de même sur des infrastructures dédiées surveillées par l'ANSSI. Le troisième est un « cloud externe » classique pour les besoins peu sensibles, accessible via des centrales d'achat public.

L'État promet aussi des aménagements réglementaires pour permettre l'hébergement à l'étranger.

L'État revoit sa stratégie cloud
chargement Chargement des commentaires...