du 23 août 2018
Date

Choisir une autre édition

Il y a quelques jours, l'Egypte a adopté une loi sur le cybercrime. Elle autorise le blocage de sites identifiés comme une menace pour la sécurité nationale ou l'économie, rapporte la BBC.

Toute personne maintenant un tel site ou le visitant est passible d'une peine de prison ou d'une amende. La loi renforce également les capacités de surveillance, obligeant les opérateurs à retenir des données d'internautes pendant 180 jours.

Selon l'Association pour la liberté de pensée et d'expression, plus de 500 sites auraient été bloqués avant l'adoption de la loi. À la mi-juillet, l'Electronic Frontier Foundation (EFF) estimait que cette loi aurait pour seul effet de renforcer la censure.

L'Égypte renforce son contrôle du Net
chargement Chargement des commentaires...