du 16 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Le gendarme boursier français enrichit sa liste noire d'acteurs ne respectant pas la réglementation avec dix sites proposant des « crypto-actifs ». Malgré des avertissements, « ces sociétés continuent à communiquer et/ou démarcher le public en France sans que leur offre ne soit enregistrée auprès de l’AMF », déclare l'institution.

Elle recommande par ailleurs une régulation spécifique sur les levées de fonds en crypto-monnaies (ICO), avec une obligation de transparence, qui fait encore défaut aujourd'hui.

Dans une réponse à un sénateur hier, Bercy a déclaré privilégier « une vigilance accrue du régulateur » sur les crypto-actifs. « La France souhaite promouvoir l'adoption d'un cadre juridique plus robuste dans ce domaine, tant pour éviter les dérives, actuellement constatées sur le marché (blanchiment, fraude, évasion fiscale…), que pour sécuriser les acteurs légitimes » détaille le ministère.

Une mission sur la question a été annoncée à la mi-janvier, menée par Jean-Pierre Landau, ex-gouverneur de la Banque de France. La France compte aussi introduire le sujet au prochain G20, le mois prochain en Argentine.

L'Autorité des marchés financiers met des services de crypto-monnaie sur liste noire
chargement Chargement des commentaires...