du 31 mars 2020
Date

Choisir une autre édition

Après avoir « interrogé les concurrents des parties à l’opération sur ces marchés » et « analysé les effets de cette opération sur les marchés de la distribution de produits électrodomestiques », l’Autorité a « envisagé, pour la première fois, un segment spécifique des produits informatiques à destination des joueurs de jeux vidéos ».

Elle a donc notamment « identifié pour la première fois deux marchés pertinents » : les composants informatiques et services de configuration d’ordinateur sur mesure. Elle considère « que l’acquisition de Top Achat par le groupe LDLC n’était pas de nature à restreindre la concurrence sur les marchés des produits électrodomestiques, des composants informatiques et des services de configuration d’ordinateur ».

« Bien que celui-ci bénéficie d’une forte notoriété auprès des consommateurs, puisqu’il s’agit du premier outil de ce type à avoir été développé, précise le communiqué, la nouvelle entité restera confrontée à des concurrents importants, comme Cybertek ou PC Specialist ». 

Le groupe LDLC, rappelle l'Autorité, est actif via ses sites web LDLC.com, Materiel.net et Hardware.fr, mais également au travers de plus de cinquante magasins sous enseigne « LDLC.com », neuf « Materiel.net » et quinze « Bimp ». 

L’Autorité de la concurrence autorise le rachat de Top Achat par LDLC
chargement Chargement des commentaires...