du 03 décembre 2019
Date

Choisir une autre édition

Pour rappel, les AMEL (appels à manifestation d'engagements locaux) ont été lancées fin 2017. Elles permettent aux collectivités de déclarer des zones qu'elles veulent soumettre à l'appétit des opérateurs privés.

Dans les deux cas, et dans leurs zones respectives, les opérateurs s'engagent à « rendre 100 % des locaux de la zone "raccordables" en FTTH à fin 2022. [Ils] s’engage[nt] en outre de manière juridiquement opposable à respecter des échéances intermédiaires de déploiement fin 2020 et fin 2021».

Chez Altitude, le périmètre géographique comprend « une liste de 224 "codes communes" de l’Insee situés en dehors des zones très denses », disponible par ici. Chez SFR, 272 codes sont concernés, la liste se trouve par là.

L'Arcep rend deux avis positifs dans les AMEL : Altitude dans les Landes et SFR dans la Nièvre
chargement Chargement des commentaires...