du 19 décembre 2018
Date

Choisir une autre édition

L'américain Charter entre au capital de Blade pour développer le PC dans le cloud Shadow

Une annonce de taille pour la jeune société française, puisque le câblo-opérateur compte plus de 26 millions d'abonnés outre-Atlantique, rapporte le Figaro.

Avec 50 000 abonnés, on imagine que Shadow pourrait voir sa croissance exploser en cas d'annonce d'une offre conjointe alléchante. La synergie entre le service et ceux d'un FAI prend en effet tout son sens à l'heure du développement de la fibre optique.

Surtout que les acteurs se bousculent dans le domaine du Cloud gaming, de Google à Microsoft en passant par EA. Blade n'a pourtant trouvé que peu d'alliés en France, et toujours pour des partenariats assez légers.

Ainsi, Orange propose son boîtier mais commercialise une offre concurrente à sa clientèle Pro qu'elle compte développer avec la 4G. Ni Bouygues Telecom, Free ou SFR n'ont semble-t-il vu d'intérêt dans un travail conjoint. Pas plus que des acteurs de l'hébergement bien de chez nous, qui se développent également à l'international, tels qu'Online ou OVH.

Côté revendeurs, seul LDLC (dont le PG est actionnaire de Blade) a sauté le pas. Et encore, seulement pour proposer les boîtiers à la vente, avec des packs et réductions parfois à la clé.

Le montant de la participation ou la part du capital de Charter n'ont pas été dévoilés.

chargement Chargement des commentaires...