du 30 janvier 2020
Date

Choisir une autre édition

Ce n’est un secret pour personne : les États-Unis sont en « guerre » contre Huawei accusé d’être à la solde du gouvernement chinois et de présenter un risque majeur de sécurité nationale.

Donald Trump et d’autres officiels ont vivement poussé les autres pays à bannir purement et simplement Huawei du déploiement de la 5G ; le tout sur fond de guerre commerciale avec la Chine.

Problème, les États-Unis (ni personne d’autre) n’ont pour le moment pu apporter la moindre preuve, et Huawei s’est toujours vivement défendu en affirmant que ces accusations étaient fausses. 

« À la fin 2019, des renseignements nous ont été transmis par les États-Unis, selon lesquels Huawei a coopéré de manière avérée avec les autorités de sécurité chinoises », affirme le quotidien allemand Handelsblatt, repris par Reuters.

Nos confrères s’appuient sur un document confidentiel du ministère des Affaires étrangères. Aucun commentaire n’a été fait du côté de Berlin ou de Huawei.

L’Allemagne aurait des preuves d’une collaboration entre Huawei et Pékin
chargement Chargement des commentaires...