du 15 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Après une première chute suite à la publication de ses résultats, Altice a perdu à nouveau plus de 13 % en bourse hier. Le cours est était ainsi à 8,90 euros à la fermeture, contre un peu plus de 16 euros il y a moins de deux semaines.

En cause, une baisse des objectifs affichés par certains analystes. Elle a porté un nouveau coup au groupe, désormais valorisé à un peu plus de 14 milliards, contre 25 milliards au début du mois, et près de 40 milliards il y a six mois.

De quoi inciter Patrick Drahi à monter au créneau et à s'exprimer devant les salariés de SFR pour tenter de les rassurer, en expliquant que la stratégie actuelle est la bonne, mais qu'elle demande du temps pour montrer ses effets. Ce, même si les contenus ne semblent pour le moment pas attirer une horde de clients.

L'opérateur doit proposer la Ligue des Champions en exclusivité à partir de l'été prochain. On peut également imaginer que la nouvelle direction va vouloir apporter sa patte aux offres actuellement proposées. Espérons que, cette fois, elles soient claires, cohérentes et surtout stables dans le temps.

Certains se demandent également si tout cela ne va pas venir freiner ou empêcher le plan de la société qui veut « fibrer la France », seule et sans financement de l'État. Les prochaines décisions de SFR vont ainsi être analysées avec attention. La moindre erreur, combinée à une pratique tarifaire toujours assez agressive de la concurrence, pourrait continuer d'avoir des effets désastreux sur les abonnés.

L'action d'Altice chute à moins de 9 euros
chargement Chargement des commentaires...