du 28 novembre 2019
Date

Choisir une autre édition

Kosc : le Groupe Convergence demande à la Caisse des Dépôts de revenir sur son désengagement

Comme nous l'expliquions hier, la société Kosc est dans une très mauvaise posture. Elle cherche des investisseurs et/ou un repreneur depuis plusieurs mois.

Alors que le spectre de la cessation de paiement est de plus en plus présent, les annonces se multiplient. Hier, nous apprenions que l'AOTA, une association regroupant plusieurs petits opérateurs, pourrait déposer une offre de reprise, notamment afin d'éviter qu'un opérateur intégré prenne la main.

Aujourd'hui, c'est le Groupe Convergence (représentant une centaine de distributeurs franchisés repartis sur tout le territoire et représentant plus de 1 200 salariés) qui sort du bois avec une lettre envoyée au Premier ministre et dans la foulée à la presse. 

Il lui demande « d’intervenir auprès de la Caisse des Dépôts pour revenir sur son désengagement ». Le président du Groupe ajoute que « la disparition de Kosc et sa dilution chez un "gros" du marché, c'est en résumé un risque pour la France de perdre des emplois, du savoir-faire et de sécurité pour les entreprises ».

Kosc doit pour rappel remettre de la concurrence dans un marché dominé par Orange et SFR, en proposant « une véritable solution neutre vis-à-vis d’Orange et SFR ». Le président du Groupe en profite pour tacler Orange et SFR : « Nous utilisons bien entendu aussi, les services d’Orange et SFR, qui en plus de nous vendre le service, envoient un commercial terrain nous concurrencer pour parfois vendre à un client final à notre prix de revient ». 

chargement Chargement des commentaires...