du 31 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Après des mois d'attente, le couperet est tombé : le chasseur d'exoplanète n'a plus de carburant pour les missions scientifiques. Durant sa vie, il a détecté plus de 2 600 exoplanètes, « dont beaucoup pourraient être des lieux prometteurs pour la vie » affirme la NASA.

L'agence spatiale américaine explique que l'une des dernières découvertes issues des analyses de Kepler serait que 20 à 50 % des étoiles dans le ciel seraient susceptibles d'avoir de petites planètes d'une taille similaire à la Terre, éventuellement rocheuses, et situées dans leur zone habitable.

Le travail des scientifiques n'est pas fini et il faudra certainement des années pour finir d'analyser les données.

Kepler, c'est fini
chargement Chargement des commentaires...