du 16 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

Accusé d'avoir contribué à une fuite de données de la NSA, l'éditeur d'antivirus russe tente de redorer son blason depuis plusieurs mois, avec une « Initiative globale de transparence ».  La société se défend de servir les services de renseignement russe, estimant que ce serait se tirer une balle dans le pied.

Elle vient d'annoncer la relocalisation d'une partie de son infrastructure à Zurich, en Suisse. Sont notamment concernées sa « chaine d'assemblage logicielle » et les données du Kaspersky Security Network.

La chaine d'assemblage devrait être déplacée de Moscou à Zurich d'ici la fin de l'année, et la création d'une infrastructure complète pour le traitement des données sur place devrait durer jusqu'à fin 2019.

Le groupe monte aussi son premier centre de transparence sur place, où des partenaires de confiance et des États pourront contrôler ses logiciels. D'autres centres sont censés ouvrir en Amérique du Nord et en Asie en 2020.

Kaspersky déplace une partie de ses activités en Suisse
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Après les versions de 13,3 à 15,6" dévoilées en janvier au CES de Las Vegas, le fabricant enrichit sa gamme avec un modèle de 17" (2 560 x 1 600 pixels) et un hybride tactile de 14" (1 920 x 1 080 pixels), avec une couche de Corning Gorilla Glass 5 pour ce dernier.

Ils sont tous deux animés par un processeur Intel Core de 8ème génération avec 8 ou 16 Go de mémoire vive et 256 ou 512 Go de stockage. Les claviers sont rétroéclairés et intègrent un lecteur d'empreintes digitales.

La connectique du 17" comprend trois USB 3.1 (sans plus de précision sur la génération), un USB 3.1 Type-C (avec Thunderbolt 3 en option), deux micros, une sortie HDMI et connecteur jack pour micro ou casque. L'hybride de 14" reprend la même base avec un USB 3.1 de moins et sans la possibilité d'avoir Thunderbolt 3, mais il est livré avec un stylet LG Stylus Pen (Wacom AES 2.0).

Les nouveaux portables Gram seront présentés durant le CES de Las Vegas, qui sera certainement l'occasion d'en apprendre un peu plus sur leur disponibilité et tarif, notamment en Europe/France.

Copié dans le presse-papier !

Depuis quelques jours, la toile s'agite autour d'un partenariat entre Samsung et la marque « Supreme ». Problème, il ne s'agissait pas de l'originale, mais de Supreme Italia, une copie de la marque new-yorkaise. Cette dernière avait d'ailleurs intenté un procès pour contrefaçon, sans succès.

Les dirigeants de Supreme Italia (la copie donc) étaient sur scène avec ceux de Samsung pour annoncer leur partenariat. Rapidement, Supreme (l'originale, vous suivez ?) a affirmé qu'elle ne travaillait pas avec Samsung et qu'elle n'avait pas l'intention d'ouvrir des boutiques en Chine.

Dans une publication sur Weibo (supprimée depuis), le directeur marketing de Samsung en Chine tentait de se justifier en indiquant « collaborer avec Supreme Italia, pas Supreme NYC » car ce dernier ne disposerait pas des autorisations nécessaires en Chine, contrairement à Supreme Italia.

Face au tollé provoqué (aussi bien en Chine que partout dans le monde), Samsung change son fusil d'épaule et affirme désormais qu'il est en train de « réévaluer » son partenariat avec Supreme Italia et « regrette profondément les désagréments causés » par cette situation. Des excuses qui interviennent (évidemment ou malheureusement, au choix) après avoir été pris la main dans le pot de confiture.

Copié dans le presse-papier !

Il vient d'apparaître sur ARK et semble basé sur une ancienne génération dont le nom aurait changé. Comparé au B360 il dispose en effet de 20 lignes PCIe, de 14 USB, mais d'aucun USB 3.1 Gen 2. Son Management Engine passe de la version 12 à 11 et l'intégration du Wi-Fi n'est plus de la partie.

Il est ainsi en tous points identique à un H270, sans les avantages principaux de la série 300. C'est sans doute ce qui a poussé Intel à rester sur une dénomination en série B, plutôt que H (même si cela n'a pas plus de sens).

Alors qu'une partie de la communication du constructeur consiste à montrer qu'il apprend de ses erreurs pour un meilleur avenir, on voit ici que dans la pratique, les mauvaises habitudes perdurent.

Reste à voir ce que les partenaires feront de ce chipset, dont le seul intérêt est de proposer un « nouveau » modèle en réutilisant de vieilles puces en 22 nm, et ainsi contourner la pénurie actuelle en 14 nm.

Copié dans le presse-papier !

Le réseau social revoit cette fonctionnalité, accessible depuis son profil, censé distinguer les événements importants des publications classiques, comme la perte d’un proche ou une nouvelle relation.

Le réseau social intègre de nouvelles options, dont des photos et vidéos animées. La fonction permet aussi d’Intégrer des photos de personnes et Pages citées. Les amis peuvent être notifiés de certains événements comme le changement de ville, d’entreprise, d’école ou de statut amoureux. Enfin, Facebook peut envoyer une notification spécifique aux amis.

La mise à jour sera déployée partout dans le monde dans les applications mobiles et sur le site web, dans les prochains jours.

Copié dans le presse-papier !

Razer vient de se lancer dans une opération commerciale complètement improbable. Le fabricant de périphériques propose en effet à ses clients de laisser tourner un mineur de cryptomonnaie en tâche de fond, en échange de points de fidélité.

Il leur faut pour cela télécharger le logiciel Razer SoftMiner, qui se chargera de miner diverses cryptomonnaies (la marque ne précise pas lesquelles) en exploitant la carte graphique de l'utilisateur.

Razer affirme qu'un possesseur de GTX 1050 ou de Radeon RX 460 devrait pouvoir récupérer environ 500 Razer Silver par jour. Ces points ont une durée de vie limitée à un an et peuvent être échangés contre des lots à cette adresse.

21 000 points permettent d'obtenir une copie Steam du jeu Torchlight (souvent soldé sous la barre des 5 euros). Pour un tapis de souris RGB, il faudra cumuler 84 000 points (soit près de six mois de minage continu) tandis que pour un clavier tel que le Huntsman Elite, comptez 280 000 points, soit près d'un an et demi d'efforts.