du 27 novembre 2019
Date

Choisir une autre édition

Nouvelle mouture à point pour Kali Linux, pour rappel une distribution basée sur Debian et destinée avant tout aux professionnels de la sécurité.

Kali Linux 2019.4 n’est pas qu’une version à point ordinaire, dans le sens où elle fait beaucoup plus que rassembler les correctifs disponibles depuis la mouture précédente. De nombreuses améliorations sont présentes, dont la plus importante : le remplacement de GNOME par Xfce pour des questions de performances.

Changer l’environnement utilisateur n’est clairement pas anodin, mais les développeurs précisent que la plupart des utilisateurs veulent simplement un gestionnaire de fichier, un navigateur et la capacité de lancer plusieurs fenêtres de terminal. Xfce le fait en consommant moins de ressources. Le thème graphique a été revu au passage et GNOME reste quand même disponible.

Parmi les autres apports, on note un mode Undercover faisant passer visuellement Kali Linux pour Windows 10 (pour plus de discrétion dans les endroits publics), une nouvelle documentation gérée par Git, la possibilité d’utiliser Btrfs comme système de fichier par défaut (donc disponible à l’installation) ou encore la prise en charge du PowerShell de Microsoft dans le terminal.

Les développeurs préviennent également que cette version 2019.4 est la dernière à prendre en charge les cartes SD de 8 Go pour la variante ARM du système. À compter de la 2020.1, il faudra au minimum 16 Go.

Kali Linux 2019.4 abandonne GNOME pour Xfce
chargement Chargement des commentaires...