du 29 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Julian Assange privé d'internet suite à des prises de position jugées trop polémiques

Réfugié dans l'ambassade d'Équateur à Londres depuis près de cinq ans, le fondateur de WikiLeaks ne peut plus comuniquer avec l'extérieur, explique l'AFP.

Le gouvernement équatorien ne donne par contre aucune précision sur les raisons ayant poussé à cette sanction, mais il s'agirait d'un manquement à l'« engagement écrit pris avec le gouvernement fin 2017, selon lequel il promettait de ne pas publier des messages constituant une ingérence dans la relation (de l'Équateur) avec d'autres États ».

Nos confrères expliquent que cette décision intervient après une série de tweets où « il reproche le "timing" de l'expulsion de diplomates russes par des pays occidentaux en réaction à l'empoisonnement d'un ex-agent russe au Royaume-Uni ».

Dans tous les cas, il n'est pour le moment pas question de changer la politique d'asile accordé à Julian Assange. Néanmoins, une délégation de Quito doit se réunir la semaine prochaine à Londres avec les avocats d'Assange pour « explorer les alternatives » en vue d'une éventuelle sortie de l'ambassade ajoute l'AFP.

chargement Chargement des commentaires...