du 22 novembre 2019
Date

Choisir une autre édition

Jean-Pierre Raffarin justifie la surveillance d’internet en Chine

« Le contrôle strict d’internet n’est pas si mauvais, il a permis au gouvernement de mieux saisir le mécontentement de la population sur la pollution notamment. »

Dans son dernier livre, l’ancien Premier ministre explique que la mainmise du pouvoir sur Internet a finalement une utilité. Sur le plateau de C à Vous, l’ex-Premier ministre argumente : précédemment, les dirigeants chinois ne s’occupaient que du Parti communiste. 

Maintenant, l’honorable Xi Jinping « cherche un peu à faire son image. Il va dans les restaurants. Et donc il cherche à voir les préoccupations. Et c’est vrai qu’il y a un problème majeur, dans l’opinion publique, avec l’environnement ». D’où, donc, le contrôle d’Internet. CQFD.

En septembre 2019, à « l’occasion du 70e anniversaire de la fondation de la République de Chine, le président Xi Jinping a signé un décret présidentiel attribuant à quarante-deux personnalités la médaille et l’honneur national ». Parmi elles, Jean-Pierre Raffarin. 

chargement Chargement des commentaires...