du 11 mars 2019
Date

Choisir une autre édition

Le week-end dernier, une fusée Falcon 9 décollait depuis le pas de tir « mythique » 39A du centre spatial Kennedy. Elle larguait dans l'espace sa capsule et son mannequin Ripley qui s'arrimaient automatiquement à la station spatiale internationale.

Comme prévu, Crew Dragon est resté cinq jours en place, avant de se détacher et d'initier son retour sur Terre, là encore en pilotage automatique. Cette dernière étape, cruciale pour le retour des astronautes sur Terre, s'est également déroulée sans anicroche.

La NASA et SpaceX doivent maintenant analyser les données de vol avant de valider les prochaines étapes. En juin un essai d'abandon de vol devrait avoir lieu et en juillet le lancement de Demo-2. Cette fois, deux astronautes américains seront à bord de la capsule Crew Dragon.

Pour rappel, Boeing aussi travaille sur une capsule pouvant emmener des astronautes sur l'ISS. Le premier vol de la capsule habitable est maintenant prévu pour le mois prochain (après de multiples retards).

ISS : SpaceX réalise un sans-faute avec sa capsule habitable Crew Dragon
chargement Chargement des commentaires...