du 04 octobre 2019
Date

Choisir une autre édition

L’ANJ remplacera le 1er janvier 2020 l’Autorité de régulation des jeux en ligne, la fameuse Arjel née en 2010. La mesure a été annoncée en Conseil des ministres le 2 octobre

L’ANJ aura des compétences beaucoup plus étendues, puisque tomberont dans son giron le PMU et la Française des Jeux. 

« L’exploitation de tout nouveau jeu sera conditionnée à l’autorisation préalable de l’ANJ. Cette autorisation pourra être retirée à tout moment si les objectifs de la politique des jeux ne sont plus respectés » explique le gouvernement.  

Le secteur des casinos restera dans les cordes de l’Intérieur, « en raison de ses spécificités », sauf s’agissant de la lutte contre le jeu excessif. 

Selon l’Opinion, c’est Isabelle Falque-Pierrotin qui devrait prendre la tête de cette autorité, information confirmée par le Monde. Elle fut présidente de la CNIL entre 2011 et 2019.

Isabelle Falque-Pierrotin, future présidente de l’Autorité nationale des jeux
chargement Chargement des commentaires...