du 06 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

IPv6 activé pour 10 % des clients mobiles Orange et Sosh

Il y a quelques jours, un internaute constatait une connexion en IPv6 sur sa ligne Sosh. Contacté, l’opérateur nous confirme avoir débuté l’activation en août chez ses clients grand public. Selon lui, la transition de l’ensemble du parc devrait prendre une année.

Pourquoi ce délai ? « C’est un projet de déploiement d’évolutions logicielles à implémenter au fur et à mesure sur le réseau d’Orange. Orange doit s’assurer que la qualité de service IPV6 et bien équivalente à la qualité de service en IPv4 » nous explique la société.

Si vous êtes éligible, l’opérateur recommande de sélectionner « IPv6 » dans l’APN Orange, au lieu de « IPv4/IPv6 ». Il note que l’itinérance reste en IPv4.

La transition vers le « nouveau » protocole réseau est encore balbutiante en France. Selon le régulateur, l’Arcep, il était complètement absent des réseaux mobiles l’an dernier. Des clients Bouygues Telecom ont déjà constaté des connexions en IPv6 sur leurs mobiles, sans que l’opérateur ne nous le confirme pour l’instant.

Nous avons également contacté Free Mobile et SFR à ce sujet.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

AMD et NVIDIA semblaient conscients que la folie de la demande de cartes graphiques aurait une fin, et que son impact ne serait sans doute pas des plus agréables.

Car avec la baisse des crypto-monnaies, le niveau de la demande retombe à des valeurs plus « normales » pendant que certains cherchent à se débarrasser de leurs cartes usagées sur le marché de l'occasion.

Quoi qu'il en soit, Digitimes rapporte que la demande et les revenus devraient être en baisse pour la seconde moitié de l'année. Dommage pour tous les constructeurs ayant fortement misé sur cette tendance, comme certains l'exposaient au Computex.

La perspective du lancement de nouvelles GeForce devrait néanmoins stimuler un peu la demande sur l'offre haut de gamme, mais sans doute pas assez pour chambouler le marché cette année.

Copié dans le presse-papier !

Tom Forsyth, qui a travaillé sur le célèbre projet (devenu depuis Xeon Phi), l'a annoncé sur Twitter : il est de retour chez le géant de Santa Clara, en tant qu'architecte en chef.

Depuis son précédent passage chez Intel, il a travaillé principalement sur des solutions de VR, chez Valve puis Oculus. De quoi relancer la machine à spéculations sur la cible et la composition de cette solution graphique, qui doit être lancée en 2020.

Copié dans le presse-papier !

Il y a quelques jours, la plateforme de jeux vidéo lançait en bêta une refonte majeure de son service de discussion, s'inspirant très fortement de Discord. Elle enchaine désormais avec une bêta de pages pour les créateurs et éditeurs.

Il s'agit de profils pour chaque développeur ou éditeur, avec la liste de leurs jeux et la possibilité de les suivre, pour être averti des lancements. Chaque « créateur » doit configurer sa propre page, avec une URL manuelle et une organisation personnalisable des jeux.

Copié dans le presse-papier !

L'annonce a été faite il y a quelques jours, mais elle n'entre en vigueur qu'aujourd'hui à l'ouverture de la bourse. NVIDIA prend ainsi la place de Time Warner dans cet indice regroupant les 100 plus grandes sociétés américaines côtées en bourse.

Depuis mi-2016, le titre du fabricant de cartes graphiques décolle en bourse puisqu'il est passé de moins de 50 dollars à plus de 260 dollars aujourd'hui.

Cette annonce fait suite au rachat de Time Warner par AT&T (pour 85 milliards de dollars), une place s'est donc libérée. Par effet domino, une place est également disponible dans le S&P500, récupérée par FleetCor Technologies.

Copié dans le presse-papier !

L'application se présente comme une alternative au circuit bancaire traditionnel pour les micro-crédits. Vous pouvez demander entre 200 et 2 000 euros remboursables sur 1 à 24 mois.

Une messagerie instantanée vous permet alors d'échanger avec de potentiels prêteurs. De son côté, chaque prêteur peut proposer entre 100 et 1 000 euros. L'application se charge ensuite de prélever chaque mois les mensualités sur le compte de l'emprunteur pour les transférer aux différents prêteurs.

Enfin, le service propose également d'ouvrir un compte et de disposer d'une MasterCard. Fintch est partenaire de MasterCard, Axa, Treezor et One Point. La société se lance aujourd'hui à grande échelle et sera présente dans 500 bureaux de tabac.