Lorsque vous désactivez le Bluetooth ou le Wi-Fi dans le centre de contrôle d'iOS 11, celui-ci n'est en réalité coupé que jusqu'au lendemain matin, à 5h. Il peut aussi se réactiver selon des conditions précisées par Apple sur son site de support.

Une décision qui peut avoir son aspect pratique, mais reste critiquable : l'utilisateur n'est pas bien informé de cette subtilité. Cela va changer avec iOS 11.2 nous apprend Mac Rumors, puisqu'un message d'alerte sera dorénavant affiché.

Pour rappel, il est toujours possible de couper complètement le Bluetooth et le Wi-Fi, en passant par l'application Réglages.

iOS 11.2 va mieux informer les utilisateurs en cas de coupure du Bluetooth/Wi-Fi
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le 22 novembre, Futuremark proposera un nouvel outil pour mesurer les performances d'un système dans le cadre d'une utilisation pour la réalité virtuelle.

Il s'agit de la scène Cyan Room qui sera proposée à travers VRMark. On y retrouvera un monde sous-marin, un peu à la manière de Bioshock, qui doit exploiter de manière plus exigeante les cartes graphiques, avec un rendu 5K.

Copié dans le presse-papier !

La société de sécurité MWR Labs prévient qu'à partir d'Android Lollipop (5.x), jusqu'à Nougat (7.x), les applications peuvent exploiter le service MediaProjection pour enregistrer le contenu de l'écran, sans que l'utilisateur ne s'en rende compte.

Au moment de l'activer, une fenêtre modale exige une autorisation, mais un développeur peut placer un texte arbitraire en surimpression pour le tromper. Le problème est réglé pour Android 8.0, mais il n'est pas dit que les plus anciennes versions, encore majoritaires, bénéficieront d'un correctif.

Les développeurs peuvent ajouter le flag FLAG_SECURE à leurs applications, pour empêcher toute capture de l'écran. Les utilisateurs peuvent repérer cet enregistrement par l'activation non sollicitée de la fonction Cast (dans les options accessibles en haut d'écran).

Copié dans le presse-papier !

En attendant que la 5G soit finalisée, les constructeurs et les opérateurs se livrent une guerre de communication pour montrer leurs muscles… alors que le lancement commercial de la 5G n'est attendu que pour 2020.

Dernier exemple en date : Qualcomm, ZTE et China Mobile « annoncent la réalisation du premier système interopérable 5G NR de bout en bout, basé sur la norme 3GPP ». Rappelons que la Release 15 (la première concernant la 5G) est toujours à l'étude et ne devrait être finalisée que fin 2018.

L'opérateur a utilisé des stations de bas de chez ZTE, ainsi qu'un modem de chez Qualcomm pour ses essais. Ils ont été réalisés sur la bande des 3,5 GHz, avec une largeur de spectre de 100 MHz. Les débits obtenus n'ont pas été précisés.

Copié dans le presse-papier !

Cette nuit, trois informations sont venues coup sur coup montrer que le modèle de la presse en ligne reste compliqué, même pour des acteurs américains très visibles, qui sont parfois perçus comme des précurseurs.

Ainsi, Mashable qui avait annoncé en grandes pompes son passage à la vidéo et son internationalisation, notamment en France en partenariat avec France 24 et avec le soutien de Google, serait actuellement en vente pour 50 millions selon le Wall Street Journal.

Ziff Davis, géant des médias, serait le repreneur. Récemment la société était encore valorisée à 250 millions de dollars. Cette vente interviendrait après l'impossibilité de finaliser un nouveau tour de table, notamment en raison de mauvais résultats malgré la nouvelle stratégie et les bonnes audiences.

Dans le même temps on apprend que BuzzFeed aurait également prévu d'afficher des résultats moins bons que prévu pour 2017. 50 à 70 millions de dollars manqueraient sur les 350 millions prévus, selon le Wall Street Journal. Certains investisseurs seraient ainsi inquiets des performances du groupe et de l'augmentation des coûts liés à l'investissement dans l'actualité et le contenu, ce qui repousserait l'idée d'une introduction en bourse pour 2018.

Le groupe a néanmoins précisé à Variety que ses audiences sont en hausse, que la diversification des revenus et des contenus continue et qu'il se considère comme prêt à attaquer l'année à venir.

De son côté, OAth vient de licencier 560 personnes selon Digiday. Cela fait suite au rachat par Verizon de certaines activités de Yahoo! qui sont unifiées avec elles d'AOL au sein de cette entité.

Nos confrères précisent que cela ne semble pas toucher une région ou un secteur en particulier. Aucun détail complémentaire n'a été donné. En juin dernier, 2 100 personnes avaient déjà été licenciées, ce qui représentait alors 15 % des effectifs.

Copié dans le presse-papier !

Facebook vient d'annoncer la fin de plusieurs services qui étaient accessibles aux développeurs. Ils ne doivent ainsi plus être utilisés, et seront définitivement retirés à partir du 5 février 2018.

Certains seront ravis d'apprendre que la décision concerne les invitations d'applications. Vous savez, celles que vous envoient tous vos amis jouant à tous les jeux les plus débiles de la terre.

Il en est de même pour le bouton Like natif, les boutons Send et Follow, le Content Mirroring, etc. La liste complète est accessible par ici.

Facebook invoque un besoin de se concentrer sur des solutions qui « créent le plus de valeur pour les développeurs ». Une séance de Questions/Réponses est accessible à travers le groupe Facebook réservé aux développeurs.