du 12 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

La nouvelle mouture commence par restaurer la saisie tactile sur des modèles 6s dont des composants seraient « non authentiques », c’est-à-dire réparés dans des centres non agréés Apple. On se demande d’ailleurs pourquoi la firme débloque une situation qu’elle tolère mal.

Sur iPhone 7 et 7 Plus, la firme a corrigé un souci pouvant parfois faire disparaître les retours sonores et haptiques. Comme toujours, la nouvelle version se récupère dans Réglages > Général > Mise à jour logicielle.

iOS 11.0.3 corrige des problèmes spécifiques aux iPhone 6s et 7
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La firme avait promis des aménagements pour sa boutique, dont les règles étaient vues par les développeurs comme bien trop rigides. Les abonnements peuvent ainsi s'accompagner désormais de périodes promotionnelles d'accroche.

Le tarif réduit, voire la gratuité peut être placée sur le paiement initial ou sur une période, comme les trois premiers mois. Une évolution des abonnements réclamée depuis bien longtemps. Autre ajout, la possibilité pour un éditeur de placer une nouvelle application en précommande.

Une capacité de la boutique qui existe sur Android depuis un bon moment. Le réglage se fait depuis la console du site réservé aux développeurs, en sélectionnant la nouvelle option « Pricing and Availability » dans la colonne de gauche une fois dans le panneau de l'application.

Enfin, Apple enrichit la section « Sales and Trends », qui fournit désormais des informations supplémentaires sur les abonnements et précommandes, pour suivre évidemment les évolutions sur ces derniers. Les rapports ajoutent par exemple une colonne « OrderType » renseignant sur le type de vente, dont les précommandes.

Pour les abonnements, on trouvera notamment le nombre de promotions, les périodes actives, le nombre de transformations en formules standard et ainsi de suite. Ces nouvelles règles sont actives depuis hier soir et sont valables pour l'ensemble des plateformes logicielles d'Apple : iOS, macOS, tvOS et watchOS.

Copié dans le presse-papier !

Alors que l’Assemblée nationale commence à débattre du projet de loi « relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants », Cédric Villani (LREM) vient de déposer un amendement obligeant l’exécutif à publier le cahier des charges de la plateforme Parcoursup, qui succèdera bientôt au contesté Admission Post-Bac (APB).

L’élu souhaite que « l’algorithme du traitement » soit également rendu public. « Il importe que l’occasion soit saisie du remplacement d’APB pour rendre les codes sources publics, sous une forme analysable, de façon à contribuer à garantir sa transparence des règles d’affectation des élèves, et la correspondance entre les règles affichées et le code informatique », fait valoir l’élu dans son exposé des motifs.

Selon lui, il faut « inclure la publication du cahier des charges synthétique du traitement et celle de l’algorithme lui-même, en supplément des codes sources du logiciel » (dont la communication est, au regard de la loi Numérique, déjà possible).

Copié dans le presse-papier !

Le président a signé hier une réorientation de la politique spatiale américaine avec la Space Policy Directive-1. La NASA explique que cette dernière doit « permettre l'expansion de l'humanité à travers le système solaire et de ramener sur Terre de nouvelles connaissances ».

Ce plan devrait se dérouler avec des partenaires commerciaux et institutionnels au niveau mondial. L'agence spatiale américaine devra ainsi se concentrer davantage sur la Lune dans un premier temps, avant de tourner à nouveau les yeux vers Mars : « Cette fois, non seulement nous planterons notre drapeau et nous laisserons nos empreintes, mais nous établirons également les bases d'une éventuelle mission vers Mars et, peut-être un jour, vers d'autres mondes au-delà ».

Cette annonce n'est pas vraiment une surprise puisque Mike Pence, vice-président des États-Unis, était déjà monté au créneau début octobre avec une déclaration quasiment identique : « Nous enverrons des astronautes américains sur la Lune. Pas seulement pour laisser des empreintes de pas et des drapeaux, mais afin de construire les fondations nécessaires pour envoyer des Américains sur Mars et au-delà ».

William H. Gerstenmaier, responsable des vols habités à la NASA, ne partageait pas le même enthousiasme à l'époque : « Je ne peux pas fixer de date à laquelle des humains pourront embarquer pour Mars, pour la raison qu’avec le budget actuel [...], nous ne disposons pas des systèmes nécessaires ».

Dans son communiqué de presse suite à la signature du Space Policy Directive-1, l'agence américaine prend les devants : les ambitions de cette nouvelle directive « seront reflétées dans la demande de budget de la NASA pour l'année fiscale 2019 ». Attendons donc de voir si cette annonce sera suivie d'un budget revu à la hausse.

Copié dans le presse-papier !

Dans une interview par e-mail concédée à Wikitribune, Marko Kobal, le PDG de NiceHash, a évoqué les suites du piratage qui lui a coûté plus de 4 700 bitcoins.

« Cela va prendre du temps, mais nous travaillons sur une solution afin de nous assurer que tous les utilisateurs seront remboursés. C'est une inquiétude majeure pour nos clients, et nous le comprenons, nous n'allons pas fuir nos responsabilités. Dès que nous aurons défini un plan, nous les préviendrons de la solution envisagée », assure le responsable.   

Copié dans le presse-papier !

Le géant du Net vient de publier l'état de la fragmentation d'Android pour début décembre. Oreo continue tout doucement à grimper mais ne gagne que 0,2 point en un mois, passant ainsi à 0,5 % de parts de marché.

Nougat progresse un peu plus rapidement. Cette mouture est présente sur 23,3 % des terminaux s'étant connectés au Play Store au cours des 7 derniers jours. Enfin, Marshmallow est en baisse et passe sous la barre des 30 % de parts de marché.

Au total, 53,5 % des smartphones et tablettes tournent avec Android 6, 7 ou 8 (Marshmallow à Oreo), ce qui en laisse donc 46,5 % avec une version d'Android 5 (Lollipop) ou inférieure.