du 07 juin 2019
Date

Choisir une autre édition

Intelligence artificielle : le CEA annonce le lancement de l'Institut 3IA grenoblois

Il y a un peu plus d'un an, Cedric Villani publiait son épais rapport sur l'intelligence artificielle. Des propositions étaient faites, notamment avec la création d’Instituts Interdisciplinaires d’IA (3IA) pour « libérer les potentiels de la recherche française ».

Au cours des mois qui ont suivi, un appel à candidatures a été lancé, et quatre villes avaient été présélectionnées en novembre : Grenoble, Nice, Paris et Toulouse. Toutes ont été labellisées pour une période de quatre ans, avec un financement minimum de 75 millions d'euros :

  • Grenoble : MIAI@Grenoble-Alpes, avec pour applications privilégiées la santé, l'environnement et l'énergie.
  • Nice : 3IA Côte d'Azur, avec pour applications privilégiées la santé et le développement des territoires.
  • Paris : PRAIRIE, avec pour applications sur la santé, les transports et l'environnement.
  • Toulouse : ANITI, avec pour applications privilégiées le transport, l'environnement et la santé.

Aujourd'hui, le CEA revient plus particulièrement sur le projet grenoblois : « Concrètement, l'enveloppe de 75 millions d'euros sur 4 ans permettra à tous les acteurs interdisciplinaires de mener un certain nombre de projets collaboratifs public-privé tournés vers des sujets applicatifs et financera 28 chaires d'excellence autour de sept thèmes dont l'IA embarquée, la santé, l'industrie 4.0, l'environnement et l'énergie ou encore les questions sociétales ».

Le CEA-Leti est activement impliqué dans quatre chaires, comprenant notamment les axes suivants : « repousser les limites des architectures neuromorphiques pour l'IA, mieux accompagner les patients dans la gestion de leur traitement, ou encore optimiser les réseaux de télécommunication ».

chargement Chargement des commentaires...