du 16 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Lancée en 2015, l'application permet de contrôler un ordinateur à partir d'un smartphone Android, à partir d'une zone tactile et d'un clavier virtuel.

Elle souffre de problèmes de sécurité assez importants pour qu'Intel décide de la retirer du Google Play Store et réclame sa suppression par les utilisateurs.

Elle est destinée à contrôler certains petits ordinateurs, à l'image des NUC ou des Compute Stick. Elle contient deux failles de haut niveau et une faille critique, ouvrant toutes trois à une élévation de privilèges sur le PC ciblé.

Selon la note d'Intel, cela passe par l'injection de frappes clavier non authentifiées par un attaquant à proximité. Si vous disposez de l'Intel Remote Keyboard, mieux vaut donc le supprimer et opter pour une alternative, comme Unified Remote.

Intel supprime son clavier à distance Android en raison de failles de sécurité
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Les utilisateurs de Xbox One commencent à recevoir la mise à jour 1804, le pendant de l’April Update pour Windows 10.

Les modèles One S et One X supportent désormais le 1440p, bien que seule la One X puisse lancer des jeux dans cette résolution. La compatibilité FreeSync 2, annoncée en mars et disponible sur quelques TV (notamment Samsung), permet en outre un taux de raffraichissement adaptif. Il faudra néanmoins attendre la 1805 le mois prochain pour le support des 120 Hz.

Mixer peut de son côté être lancé depuis n’importe où, ne coupe plus la lecture d’un flux de streaming pendant un changement de jeu et peut partager le contrôle d’une manette avec un spectateur.

Outre de meilleurs contrôles audio – dont la possibilité enfin de régler le volume de la musique en fond – le son spatialisé pour l’Accueil et le Guide, ou de nouveaux filtres pour les flux de clubs, Edge se veut aussi plus adapté à un usage manette, avec une interface modernisée. Le navigateur permet maintenant de télécharger musiques, photos et vidéos vers le disque de la console (il était temps).

La nouvelle version sera signalée à la console quand elle sera disponible. La diffusion peut se faire sur plusieurs jours.

Copié dans le presse-papier !

Pour rappel, ce « couteau suisse » de l'espace est en charge de surveiller de près notre Terre et nos réserves d'eau (mer, lac, rivières, etc.).

Il est en place sur le cosmodrome de Plessetsk, au nord de la Russie et le lancement est prévue pour 19h57 (heure de Paris). Un live sera proposé dès 19h30 pour suivre les derniers préparatifs et le décollage.

Après une pause entre 20h15 et 21h10, la diffusion reprendra jusqu'à 21h40 pour suivre la séparation et, espérons-le, l'acquisition du signal du satellite.

Copié dans le presse-papier !

Un peu plus de 18 mois après les 960 Pro et Evo, le fabricant dévoile la relève. Ils sont au format M.2 PCIe 3.0 x4 (NVMe), avec des capacités de 250 Go à 2 To pour les 970 Evo, contre 512 Go et 1 To pour la version Pro.

Les nouveaux SSD exploitent des puces maison de V-NAND (64 couches) TLC (3 bits par cellule) pour les 970 Evo, contre MLC (2 bits par cellule) pour les 970 Pro. Dans les deux cas, un contrôleur Phoenix de la marque est présent, épaulé par 512 Mo à 2 Go de cache suivant la capacité.

Le constructeur annonce des débits pouvant atteindre 3,5 Go/s en lecture et 2,7 Go/s en écriture, pour 500 000 IOPS en lecture et écriture. Par rapport aux 960 Evo/Pro, peu de changement en lecture, mais une belle augmentation en écriture et sur les entrées/sorties.

Samsung annonce une disponibilité pour le 7 mai, avec un tarif de 119,99 dollars pour le 970 Evo de 250 Go et de 329,99 dollars pour le 970 Pro de 512 Go. Les autres prix ne sont pas précisés.

Copié dans le presse-papier !

Microsoft a annoncé hier soir plusieurs nouveautés pour son service de stockage dans le cloud. Dans les versions Android et iOS de l'application, le panneau de partage s'aligne ainsi sur ce que l'on trouvait déjà ailleurs. Une version plus complète donc, avec possibilité de choisir entre tout le monde, personnes spécifiques, uniquement de l'organisation et autres.

La version Android est déjà à jour, celle pour iOS est en cours de déploiement.

Du neuf également pour OneDrive sur macOS, puisque le client se retrouve désormais intégré à l'installeur Click-to-Run d'Office 2016. Une demande fréquente selon Microsoft, qui permet d'avoir directement la synchronisation des fichiers avec la suite.

Cette dernière entraîne plusieurs avantages. Les documents ne synchronisent plus que le delta des modifications, et l'ouverture d'un fichier déjà synchronisé se fait directement plutôt que de télécharger une nouvelle copie

Copié dans le presse-papier !

Aux États-Unis, l’Amazon Key App permet désormais de se faire livrer dans le coffre de sa voiture, en plus de l’actuelle maison.

Le service fonctionne exactement de la même manière : le livreur arrive avec le ou les colis, se sert de son smartphone pour ouvrir le coffre, y dépose la marchandise, referme et s’en va. Il est gratuit pour les abonnés Prime, ce qui n’étonnera personne, Amazon cherchant constamment à augmenter la valeur de son offre.

Évidemment, le service ne s’applique qu’à des voitures capables de prendre en charge l’Amazon Key App : les Chevrolet, Buick, GMC, Cadillac et Volvo de 2015 ou plus récentes avec, selon les cas, un abonnement actif à OnStar ou Volvo On Call.

Notez qu’Amazon permet, depuis son application mobile, de bloquer l’accès à un livreur en cas de changement d’avis. Ce blocage peut se faire sur toute la journée, ou jusqu’à un créneau horaire particulier, par exemple si le client souhaite observer la livraison.

Le service est pour l’instant limité à 37 zones géographiques aux États-Unis. On ne sait rien encore d’un éventuel élargissement au reste du monde, même si Amazon l’envisage sans doute. Il y a de fortes chances que la livraison dans le coffre plaise davantage à ceux qu’un service à domicile pouvait mettre mal à l’aise.