du 16 avril 2018
Date

Choisir une autre édition

Lancée en 2015, l'application permet de contrôler un ordinateur à partir d'un smartphone Android, à partir d'une zone tactile et d'un clavier virtuel.

Elle souffre de problèmes de sécurité assez importants pour qu'Intel décide de la retirer du Google Play Store et réclame sa suppression par les utilisateurs.

Elle est destinée à contrôler certains petits ordinateurs, à l'image des NUC ou des Compute Stick. Elle contient deux failles de haut niveau et une faille critique, ouvrant toutes trois à une élévation de privilèges sur le PC ciblé.

Selon la note d'Intel, cela passe par l'injection de frappes clavier non authentifiées par un attaquant à proximité. Si vous disposez de l'Intel Remote Keyboard, mieux vaut donc le supprimer et opter pour une alternative, comme Unified Remote.

Intel supprime son clavier à distance Android en raison de failles de sécurité
chargement Chargement des commentaires...