du 15 février 2018
Date

Choisir une autre édition

Alors que les failles Spectre et Meltdown des processeurs provoquent des calvities chez les chercheurs en sécurité, Intel annonce l'ouverture à tous de son programme de recherche de failles, en sortant du modèle sur invitation en vigueur depuis mars dernier.

Jusqu'au 31 décembre, Intel propose un nouveau programme pour rechercher des attaques par canal auxiliaire, s'appuyant sur l'implémentation du système pour en exploiter des défauts. La récompense peut monter jusqu'à 250 000 dollars. Pour le reste, le gain maximal monte jusqu'à 100 000 dollars.

Intel revoit son programme de bug bounty
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La plateforme de financement participatif vient d'annoncer avoir franchi cette nouvelle étape, un peu plus de sept ans après sa création.

Selon les derniers chiffres, ce sont pas moins de 21 000 projets qui ont été financés grâce à 1,9 million de membres et plus de 2 millions de contributions. Le taux de succès était de de 65 % en 2017, stable par rapport aux années précédentes.

Ces bons résultats sont d'ailleurs le signe de la croissance continue d'Ulule, qui a collecté plus de 28 millions d'euros en 2017 contre 25 millions en 2016. Une augmentation qui était néanmoins plus faible que les années précédentes.

Nouvel objectif : dépasser la barre des 30 millions d'euros par an en 2018.

Copié dans le presse-papier !

Comme la majorité des fabricants de smartphones, le constructeur sera au MWC de Barcelone pour présenter ses nouveautés. Il tiendra une conférence de presse le 26 février à partir de 8h30, et vient de publier un très court teaser sur le compte Twitter Xperia.

Aucun smartphone n'est présenté, mais la vidéo laisse penser que le fabricant devrait jouer avec les courbes pour ses prochains smartphones. Cette publication arrive juste après une lettre envoyée à la FCC pour annoncer du changement dans le design d'un de ses prochains produits.

Quoi qu'il en soit, il faut maintenant attendre lundi prochain pour savoir de quoi il en retourne exactement. Selon les dernières rumeurs, le smartphone devrait porter le nom de Xperia XZ2.

Copié dans le presse-papier !

Jusqu'au 30 mars, deux véhicules d'EasyMiles d'une capacité de 12 personnes maximum assureront une boucle de 2,6 km avec sept arrêts. L'expérimentation se déroule sur le site privé du CEA Paris-Saclay.

« Les navettes vont ainsi interagir avec les autres véhicules circulant sur le site, les piétons et les cyclistes, gérer le franchissement des intersections et des passages piétons, prendre des dos d’âne et emprunter des ronds-points » explique le centre scientifique. Pour le moment, un chauffeur reste présent à bord.

Il s'agit de la cinquième expérimentation du genre pour la RATP, d'autres ayant déjà eu lieu à Austin (États-Unis) et à Boulogne-sur-Mer par exemple. Au total, 43 000 voyageurs ont déjà utilisé des véhicules autonomes de la RATP.

Copié dans le presse-papier !

Le groupe explique que cette acquisition doit positionner l'enseigne « comme un leader omnicanal du Lifestyle (Mode, Décoration, Beauté) ».

D'un côté il y aura donc le réseau physique et les équipes de Monoprix, de l'autre le savoir-faire d'e-commerçant de Sarenza précise le communiqué.

Sur Twitter, Stéphane Treppoz (PDG de Sarenza) s'explique davantage : « On s’est battus seuls face au pouvoir des GAFA mais c’est un combat déséquilibré. On sera plus forts pour innover ensemble ».

Le montant de la transaction n'est pas précisé, pas plus que le délai prévu pour qu'elle arrive à son terme.

Copié dans le presse-papier !

Cette organisation développe un standard ouvert d'interconnexion dont le but est de proposer un accès rapide avec une faible latence pour la mémoire.

12 membres fondateurs (le consortium regroupe désormais plus de 50 partenaires) sont derrière cette initiative lancée fin 2016 : AMD, ARM, Broadcom, Cray, Dell EMC, Hewlett Packard Enterprise, Huawei, IDT, Micron, Samsung, SK hynix et Xilinx.

Il y a quelques jours, elle a mis en ligne la Core Specification 1.0 permettant à ses partenaires de commencer à travailler sur des produits compatibles. Le consortium rappelle que sa solution se veut « indépendante des supports de mémoire », c'est-à-dire qu'elle peut fonctionner avec de la DDR, GDDR, 3D Xpoint, etc.

Pour le moment, il n'y a pas vraiment de détails supplémentaires, mais le travail pouvant réellement commencer, des annonces plus concrètes devraient arriver d'ici peu.