du 11 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Bloqué sur le 10 nm et avec de nombreuses gammes en 14 nm, le fondeur arriverait aux limites de ses capacités de production selon Digitimes.

Il pourrait donc être décidé de se focaliser uniquement sur les produits à forte valeur ajoutée, en utilisant les services de TSMC pour certains chipsets de la série 300.

Les deux sociétés travaillent déjà ensemble sur des projets spécifiques, notamment des SoC, FPGA et autres modems. Ce partenariat pourrait donc se renforcer.

Une situation qui pourrait néanmoins se résorber avec la montée en puissance du 10 nm chez Intel, attendue pour 2019/2020 selon les gammes de produits.

Intel pourrait externaliser une partie de sa production de chipsets chez TSMC
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Selon Axios, Marco Rubio (candidat déçu à la primaire de 2015) a envoyé une lettre au patron d'Apple, Tim Cook. Il demande pourquoi la société n'a pas immédiatement réagi aux alertes sur une application, accusée de transmettre des données à un serveur en Chine.

Il y a quelques jours, la société supprimait le logiciel Adware Doctor de son Mac App Store, environ un mois après le signalement. Rubio demande s'il s'agit d'un oubli volontaire ou d'une erreur. Il réclame aussi des détails sur la détection de tels comportements de la part d'une application.

La situation est doublement tendue. D'un côté, les Républicains américains saisissent tous les angles d'attaque contre les géants du Net, accusés de biais politique et d'atteintes à la vie privée. De l'autre, les États-Unis accusent des sociétés chinoises d'espionnage, et viennent d'instituer une taxe sur les importations… que la Chine a répliquée en représailles.

Copié dans le presse-papier !

La fuite est d'autant plus importante qu'il s'agit d'un des plus gros revendeurs aux États-Unis. Selon TechCrunch, ses revenus étaient de 2,65 milliards de dollars en 2016, avec plus de 45 millions de visiteurs uniques par mois.

Pendant un peu plus d'un mois, le site était infecté par du code malveillant qui envoyait les informations sur un serveur avec un nom de domaine proche de celui du revendeur neweggstats.com.

Ce dernier avait même un certificat délivré par Comodo. À Ars Technica, l'autorité de certification se défend et explique qu'elle « n'est pas en mesure de discerner l'intention du demandeur avant son utilisation réelle ».

De son côté, Newegg confirme la présence du malware (et son éradication), mais ne donne pour le moment aucun détail supplémentaire sur la quantité de données dérobéee et les clients concernés. Une enquête est évidemment en cours et des emails envoyés aux clients. Dans tous les cas, il est recommandé aux personnes ayant utilisé leur carte sur le site entre le 14 août et le 18 septembre de bien vérifier leur compte pour détecter rapidement une activité suspecte.

La faille est détaillée par RiskIQ ainsi que par Volexity. Les deux sociétés s'accordent à dire que le groupe de pirates Magecart est derrière cette attaque. Ils se seraient déjà illustrés avec des attaques similaires sur les sites de la British Airways et de Ticketmaster.

Copié dans le presse-papier !

La boutique de l’Élysée a modifié hier sa page relative aux données personnelles. Récemment, une inscription à sa newsletter permettait l’envoi « à intervalle régulier des actualités de la Présidence et des offres proposées sur le site Web » (point 4).

Au point 5, relatif à la transmission des données personnelles des clients à des tiers, le responsable de traitement s’autorisait à transmettre vos données personnelles « à la Présidence de la République qui pourra utiliser vos Données Personnelles pour vous envoyer des informations concernant l'actualité de la Présidence ».

Hier, la page « Données personnelles » a été revue et corrigée sans grand bruit. Désormais, cette inscription n’autorisera Expendo Organisation, responsable de traitement, qu’à envoyer « à intervalle régulier des actualités de la boutique de la boutique [sic] de la Présidence et des offres proposées sur le site Web » (point 4). Concomitamment, il n’est plus prévu au point 5 que vos données puissent être envoyées à la présidence de la République, parmi les tiers pouvant les exploiter.

Le 17 septembre, cette jonction entre service commercial et actualités de la présidence, couplée à une problématique de droit d’opposition, faisait partie des points soulevés par notre réclamation devant la CNIL, sur fond de RGPD.

Copié dans le presse-papier !

Le premier est un caisson de basse qui viendra épauler les enceintes connectées Echo pour améliorer le rendu sonore.

Il affiche une puissance de 100 watts et dispose d'un haut-parleur de 16 cm. Il était référencé sur le site anglais d'Amazon à 75 livres sterling (environ 85 euros) et il a été remarqué par Pocket-Lint.

Plus intéressant, l'Echo Sub peut être appairé avec deux enceintes Echo pour créer un système 2.1. Chaque enceinte Echo joue le rôle du canal gauche ou droit, ce qui n'était pas possible jusqu'à présent. Pour rappel, les enceintes HomePod d'Apple (avec Siri) peuvent déjà le faire.

Comme son nom l'indique, la Smart Plug est une prise connectée comme il en existe déjà beaucoup, avec Alexa en prime. Elle était référencée à 95 livres sterling (environ 107 euros), un tarif très élevé pour ce genre de produit. Là encore, Pocket-Lint a découvert le pot aux roses.

Dans les deux cas, il faut maintenant attendre l'annonce officielle par Amazon pour savoir de quoi il en retourne, et connaître les tarifs définitifs.

Copié dans le presse-papier !

Attendue d'ici quelques semaines, la nouvelle mouture de l'OS de Microsoft est désormais gérée par cet outil qui vous permet de tout savoir de votre machine.

Au passage, les GeForce RTX sont supportées, tout comme Vulkan 1.1, WDDM 2.4 ou les Radeon RX 560X, 570X et 580X. Quelques améliorations sont également au programme, notamment pour la gestion des systèmes avec un processeur ARM64.