du 15 février 2018
Date

Choisir une autre édition

Cette version, estampillée 15.65, concerne les puces de 6ème, 7ème et 8ème génération ainsi que les Xeon E3-1500M v5 (HD Graphics P530) et les Pentium/Celeron avec HD Graphics 500/505.

Intel indique que les performances ont été améliorées en compression vidéo ou dans les jeux, Age of Empires : Definitive Edition et Final Fantasy XII : The Zodiac Age HD étant supportés. Mais il est surtout question d'une nouvelle fonctionnalité : la Gaming icon. Actuellement en bêta, elle permet d'adapter automatiquement les réglages de certains titres selon des profils prédéfinis, une solution proposée depuis un certain temps par NVIDIA à travers GeForce Experience.

Battlefield 1, Battlefield 4, American Truck Simulator, Call of Duty WWII, Destiny 2, DOTA 2, Grand Theft Auto V, League of Legends, Overwatch et World of Tanks sont supportés. D'autres doivent rapidement arriver. Intel précise que cette nouveauté est notamment proposée pour ses nouvelles puces avec Radeon RX Vega M.

Pour rappel, dans ce cas, la société publie un pilote reprenant ceux d'AMD mais avec un thème maison, et apparemment des fonctionnalités dédiées.

Intel met en ligne de nouveaux pilotes graphiques avec la « Gaming icon »
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Microsoft a confirmé sa présence au prochain Mobile World Congress, qui se tiendra comme toujours à Barcelone, cette année du 25 au 28 février. Plus exactement, la conférence de presse se fera la veille, le 24 à 17h00.

Satya Nadella, directeur général de l’entreprise, sera présent, accompagné par Alex Kipman. Ce dernier est connu pour travailler de longue date sur HoloLens. Il n’en fallait pas plus pour que nos confrères, comme Neowin et The Verge, y voient la présentation d’un HoloLens 2.

Cette version est en développement depuis des années. La technologie du HoloLens, centrée sur la réalité augmentée, est utilisée aujourd’hui chez de nombreux clients, dont l’armée américaine et Sanofi.

Pourtant, le HoloLens n’est pas tourné vers le grand public. Ses kits de développement étaient vendus à un tarif oscillant entre 3 000 et 5 000 dollars. Les rumeurs évoquent donc depuis un moment une révision plus discrète, légère, centrée sur un SnapDragon 850, et surtout beaucoup plus accessible.

Copié dans le presse-papier !

La société de sécurité Check Point a trouvé un bon support publicitaire. Elle a découvert un problème permettant de prendre la main sur un compte Epic Games, donc Fortnite. Le jeu gratuit compterait environ 200 millions de joueurs, faisant la fortune actuelle de l'éditeur.

Pour être piégé, l'utilisateur doit cliquer sur un lien factice (envoyant vers un sous-domaine d'epicgames.com). En exploitant une faiblesse du sous-domaine, la page renvoie vers un serveur contrôlé par le pirate, avec du code vérolé. Ce code récupère le jeton d'authentification du compte Epic, qu'il envoie au pirate.

L'internaute doit bien sûr être identifié pour que le procédé fonctionne. Le jeton en question permet de lancer le client de jeu Epic. Il est généré une fois les identifiants fournis, pour maintenir l'authentification.

La faille a été rapidement comblée par Epic, qui assure n'avoir aucune preuve d'exploitation.

Copié dans le presse-papier !

Dans un élan nostalgique (mais certainement pas désintéressé), Lenovo – qui s'occupe des smartphones Motorola – devrait remettre au goût du jour le mythique Razr. C'est du moins ce qu'indique le Wall Street Journal.

Il devrait être équipé d'un écran pliable très à la mode ces derniers temps, mais nous ne savons absolument rien du reste des caractéristiques techniques. Le design non plus n'est pas connu, impossible donc de savoir si ce nouveau Razr reprendra celui de son prédécesseur.

Le smartphone ne serait proposé que par Verizon aux États-Unis, avec un lancement prévu pour le mois de février pour un tarif de… 1 500 dollars, excusez du peu. Là encore, le MWC de Barcelone devrait permettre d'en apprendre davantage.

Copié dans le presse-papier !

Partant du constat que « parfois un essai gratuit peut à son insu devenir un abonnement récurrent difficile à annuler », la société a décidé d'agir avec la mise en place de nouvelles règles.

Tout d'abord, les commerçants devront « obtenir l'approbation du titulaire de carte à la fin de l'essai avant de commencer à le facturer ».

De plus, « les commerçants devront lui envoyer, par courrier électronique ou texto, le montant de la transaction, la date de paiement, le nom du commerçant ainsi que des instructions explicites sur la procédure à suivre pour annuler son essai ». Cette procédure doit ensuite être répétée à chaque paiement.

Ce n'est pas tout : sur chaque facture, doit apparaître l'adresse du site du commerçant ou le numéro de téléphone du magasin. Des règles de bonnes conduites dont on se demande finalement pourquoi elles n'ont pas été implémentées plus tôt.

Copié dans le presse-papier !

Le service de streaming musical a lancé, fin décembre, une application proposant jusqu’à 30 000 stations, sans publicité supplémentaire. Pour le moment uniquement outre-Manche.

Elle est utilisable sans inscription et, Deezer oblige, permet d’identifier directement les morceaux écoutés. Les chansons aussi présentes dans le catalogue de Deezer peuvent être sauvegardées dans les favoris, à condition de disposer d’un compte.