du 14 mai 2018
Date

Choisir une autre édition

Intel lève le voile sur son chipset Z390 : USB 3.1 Gen 2, Wi-Fi 802.11ac Gigabit et Bluetooth 5

Sans prévenir, le constructeur vient de mettre en ligne la fiche de cette puce qui doit être intégrée à de nouvelles cartes mères d'ici l'été. Au programme, pas de révolution par rapport à l'actuel Z370 si ce n'est l'arrivée (enfin) de l'USB 3.1 à 10 Gb/s (Gen 2), via six ports minimum. Pour rappel, deux sont intégrés aux B350, X370 et X470 d'AMD.

Ce chipset devrait également favoriser l'arrivée du Wi-Fi 802.11ac Gigabit (160 MHz) et du Bluetooth 5 puisqu'il fournit une « solution permettant de se connecter à des débits allant jusqu'au Gigabit via une puce Intel Wireless-AC 9560 ».

Dans la pratique, l'évolution devrait être du même niveau que pour la plateforme Gemini Lake avec l'intégration d'éléments nécessaires à la gestion des réseaux (CNVi, pour Connectivity Integration). Elle peut donc être utilisée avec cette puce Wi-Fi/Bluetooth qui est un Companion RF Module (CRF).

Le format M.2 1216 permet notamment une intégration plus directe dans un format plus compact avec l'interface CNVi. Un composant complémentaire au chipset reste donc nécessaire, ce qui explique que cette possibilité n'est pour le moment qu'optionnelle.

Les premières cartes mères devraient être annoncées sous peu et montrées par les partenaires d'Intel à l'occasion du Computex de Taipei, à la fin du mois.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Selon le Wall Street Journal, la SEC tenterait de savoir si Facebook a suffisamment prévenu ses investisseurs des collectes et traitements de données possiblement illégitimes par des tiers. La commission questionnerait le groupe sur le sujet.

Elle avait rejoint, ces dernières semaines, une enquête de la Commission fédérale du commerce (FTC), du FBI et du ministère de la Justice. Tous s'interrogent sur le scandale Cambridge Analytica, révélé en mars, et la fuite de données qui aurait touché 87 millions d'internautes en 2014.

La SEC compterait découvrir quelles informations Facebook détenait sur cette brèche, et si la société a analysé les risques de partages illicites d'informations personnelles. Elle chercherait également à déterminer si elle aurait dû prévenir ses actionnaires en 2015, quand elle a découvert pour la première fois l'affaire.

Copié dans le presse-papier !

Depuis quelques jours, certains clients d'Orange évoquent sur les réseaux sociaux (ici ou ) des débits en hausse par rapport à ce qui est prévu dans leur offre.

S'agit-il d'un bonus global mis en place par le FAI afin de les récompenser de leur fidélité, ou d'une retouche des offres ? Interrogé, le service presse nous a indiqué qu'il n'y a rien de définitif dans ces modifications, qui seraient un simple test.

Cela pourrait donc tout autant rester ainsi ou prendre la forme d'une option payante par la suite. Orange semble surtout chercher à vérifier si cette montée en charge pose problème ou non.

Copié dans le presse-papier !

Comme chaque année, nous profitons de la période estivale pour nous reposer un peu et avancer sur différents projets. Ainsi, ces deux formats quotidien et hebdomadaire sont mis en pause.

Ils reviendront dès le 20 août, afin d'être parés pour la rentrée et l'arrivée d'INpact Hardware. Bien entendu, nous publierons également un bilan de l'actualité de l'été pour vous permettre de revenir sur les informations que vous auriez pu manquer.

Bonnes vacances à tous !

Copié dans le presse-papier !

C'est dans un communiqué des plus succincts que le groupe annonce ces deux nouvelles. Ces ventes de son pôle e-santé s'inscrivent dans le cadre de son « redéploiement stratégique » et devraient rapporter 60 millions d'euros.

Le groupe Lagardère est ainsi entré en négociations exclusives avec TF1 afin de céder 100 % de Doctissimo. La finalisation de l'accord devrait avoir lieu avant le 30 septembre selon le groupe.

En parallèle, la plateforme de prise de rendez-vous en ligne MonDocteur tombe dans l'escarcelle de Doctolib, son concurrent direct. Dans un billet sur Medium, Stanislas Niox-Chateau (PDG et fondateur de Doctolib) explique les raisons de ce rachat et ses ambitions pour la suite.

En plus de proposer un service plus complet à un plus large panel de personnes, Doctolib à l'ambition de bâtir « un champion européen de l'e-santé ». Des détails sont promis pour la rentrée.

Copié dans le presse-papier !

Cette problématique est montée en puissance ces dernières années, les plateformes étant en général celles qui proposent les solutions de diffusion et les statistiques associées.

Mais après de nombreux ratés, les annonceurs ont commencé à demander des comptes, pour s'assurer que les chiffres présentés étaient fiables. Depuis, les géants du web cherchent à montrer patte blanche.

C'est un pas de plus que franchit ici Google, avec son programme Measurement Partners, centralisant ses partenariats existants mais aussi quelques nouveaux, pour mettre en avant les outils certifiés pour ses services.