du 25 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Intel bat des records en 2018 et veut en faire autant en 2019

Intel a présenté cette nuit ses résultats pour le quatrième trimestre et l'ensemble de l'année dernière. Le fondeur y apparaît en forme, avec un chiffre d'affaires trimestriel de 18,7 milliards de dollars, en hausse de 9 % sur un an. Sa marge s'est toutefois un peu réduite, passant de 63.2 % à 60.2 %, pour un bénéfice net de 5,2 milliards de dollars.

Sur l'ensemble de l'année, les revenus sont en hausse de 13 % par rapport à 2017, à 70,8 milliards de dollars, pour un bénéfice net de 21,1 milliards de dollars, en hausse de 28 % hors évènements exceptionnels.

Concernant le segment des PC, Intel profite assez largement de la hausse de ses prix de vente (+6 % en moyenne sur les portables, +13 % sur les fixes) pour compenser l'érosion de ses volumes de ventes (-2 % sur un an).

Du côté des datacenters, les revenus sont en hausse de 20 % sur un an, avec cette fois une hausse conjointe des volumes et des prix de vente moyens. À noter que l'entreprise signale des commandes moins importantes que prévu en Chine. Sans ces vents contraires, le bilan aurait donc été meilleur.

Les prévisions du fondeur signalent d'ailleurs que ses difficultés en Chine devraient se poursuivre cette année, notamment en raison du bras de fer douanier avec les États-Unis. Le chiffre d'affaires pourrait même reculer en 2019 si l'on y ajoute les effets de la baisse des prix de la mémoire NAND. Les marges et le bénéfice devraient toutefois encore grimper. Une vision qui ne plaît guère aux investisseurs.

Après l'annonce de ces résultats, le cours de l'action Intel a chuté de 7,1 %, ramenant l'entreprise à sa valorisation d'il y a tout juste un an. Pendant ce temps, AMD et NVIDIA ont vu leur cours bondir de 5 %.

chargement Chargement des commentaires...