du 14 février 2018
Date

Choisir une autre édition

Intel annonce le Core i3-8130U (2C/4T) à 281 dollars

Alors que son Core i3-8100 vient de se faire écraser par l'annonce des Ryzen de la génération Raven Ridge d'AMD (voir notre test), Intel présente une nouvelle puce dédiée aux appareils mobiles : le Core i3-8130U (Kaby Lake Refresh).

L'objectif est de venir compléter la gamme de Core i5/i7 annoncée la rentrée dernière, pour une intégration à des machines plus abordable. Un besoin, alors qu'AMD a mis sur le marché ses APU Ryzen Mobile il y a quelques mois déjà. Cela va d'ailleurs être le thème des semaines à venir pour le fondeur, qui doit également annoncer de nouveaux dérivés de sa gamme pour ordinateurs de bureau (Coffee Lake), et des chipsets associés.

Mais Intel marche sur des œufs, car la société se trouve dans un environnement concurrentiel assez dur, notamment au niveau des tarifs. Elle n'est donc clairement pas en position de force, surtout que ses produits ne montrent plus forcément un avantage net lors des tests.

Ce Core i3-8130U n'intègre que deux coeurs au lieu de quatre, avec la gestion de quatre threads. Sa fréquence de fonctionnement oscille entre 2,2 et 3,4 GHz, avec une partie graphique HD 620 cadencée entre 300 et 1000 MHz. La puce dispose d'un cache L3 de 4 Mo, gère la LPDDR3 à 2133 MHz, la DDR4 à 2400 MHz et annonce un TDP de 15 watts (configurable jusqu'à 10 watts).

Son tarif est de 281 dollars, comme le Core i3-7100U qu'elle remplace.

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Il avait pris les rênes du groupe (alors Lucky-GoldStar) en 1995. Il l'a fait prospérer, le chiffre d'affaires ayant été multiplié par cinq sous sa présidence (plus de 20 ans).

« En devenant le troisième président de LG à l'âge de 50 ans, Koo a développé trois entreprises clés, dans l'électronique, la chimie et les télécommunications, et a contribué à la compétitivité industrielle et au développement économique national de la Corée du Sud » explique le groupe.

Koo Bon-moo s'est éteint dimanche des suites d'une maladie au cerveau. « Koo Kwang-mo, le fils adoptif de Koo Bon-moo, devrait lui succéder » affirme Reuters, ajoutant que « ce changement ne devrait pas perturber les activités du groupe » selon un analyste.

Copié dans le presse-papier !

Début mars, le studio annonçait des applications mobiles pour Android et iOS. Après une phase de bêta, cette dernière s'est ouverte à tous début avril. La version Android était attendue pour les « prochains mois », sans plus de précision.

Dans une note de version détaillant des modifications sur iOS, l'éditeur en profite pour revenir sur la mouture Android, dont la mise en ligne est désormais prévue pour cet été.

Le studio Epic Games derrière ce jeu annonce qu'il va mettre sur le tapis 100 millions de dollars de prix pour les compétitions professionnelles de la saison 2018-2019.

Copié dans le presse-papier !

Le groupe Freedom From Facebook, formé par plusieurs organisations « de gauche » dont Democracy Now et MoveOn, estime la société dangereuse pour la démocratie, après la diffusion de désinformation lors de l'élection présidentielle de 2016 et le scandale Cambridge Analytica.

À la commission du commerce (la FTC), le groupe demande de séparer Facebook d'Instagram, Messenger et WhatsApp, des plateformes devenues des parts intégrantes de la stratégie de l'entreprise. Il compte aussi rendre ces services compatibles avec les concurrents et imposer des règles de vie privée plus contraignantes.

Il n'est pas dit que la FTC écoute ces requêtes, voire puisse mener ces actions. Cette campagne ressemble bien plus à un message politique des organisations impliquées, voire à une lettre d'intention.

Freedom From Facebook promet une campagne publicitaire à six chiffres pour faire valoir ses demandes, soit rendre Facebook « sûr pour la démocratie », en s'appuyant sur une mobilisation des internautes auprès de la FTC. Un mode d'action qui avait déjà fait ses preuves sur la neutralité du Net outre-Atlantique.

Copié dans le presse-papier !

Cette ligne de conduite, incluse depuis 2000 dans le document, a été en partie supprimée entre fin avril et début mai, selon Gizmodo. Le groupe a retiré les premières références à cette promesse, laissant les notions d'excellents produits et de respect de l'utilisateur, et une mention finale.

L'expression est souvent utilisée par les critiques de Google (et de sa maison-mère Alphabet) lorsque son éthique est mise en doute. Dernièrement, 3 100 employés ont réclamé le retrait d'un projet avec le Pentagone, centré sur l'intelligence artificielle. Une douzaine d'entre eux auraient depuis démissionné.

Copié dans le presse-papier !

Il s'agit de machines complètes avec une carte mère TB250-BTC (Pro), un processeur « Intel 3930 » (probablement un Pentium G3930), 4 Go de mémoire vive, un SSD de 90 ou 120 Go, une alimentation de 1 300 à 1 600 watts et des cartes graphiques.

L'iMiner A578X6 propose six Radeon RX570, huit pour l'iMiner A578X8D et enfin 12 RX560 pour l'iMiner A564X12P. Les performances oscillent entre 148 et 220 MH/s selon le fabricant.

Pour le moment, Biostar ne donne pas d'indication sur les tarifs et la disponibilité.