du 25 septembre 2018
Date

Choisir une autre édition

Intel adapte sa production pour faire face à la demande en 14 nm, et éviter l'envol des prix ?

Les revendeurs français commencent à montrer des signes de fébrilité lorsque l'on évoque avec eux la question de leurs stocks de puces Coffee Lake. Ils se vident sérieusement et l'approvisionnement s'avère compliqué, ce qui pourrait aboutir à une hausse des prix. Au risque d'envoyer les clients chez la concurrence.

Intel fait en effet face à une très forte demande sur l'ensemble de sa gamme, qui n'a pas migré en 10 nm comme cela était initialement prévu. Résultat : ça coince. Ce, alors que les Core de 9ème génération doivent arriver sur le marché et qu'AMD revient en force sur l'ensemble des segments avec ses processeurs Ryzen. Bref, il faut agir.

Sur les chipsets, la solution un temps évoquée de passer une partie de la production chez TSMC aurait été repoussée, au profit d'un retour à du 22 nm pour le H310 qui devient le H310C.

Côté processeurs, dans une Product Change Notification (PCN) récente repérée par Wccftech, Intel évoque l'utilisation d'un site au Vietnam, précisant que cela sera sans impact sur la finition ou la qualité des produits.

Cette note fait suite à d'autres du même genre envoyées depuis début avril (voir ici ou ), concernant différents chipsets et puces d'entrée de gamme. Cette fois, le site vietnamien sera en charge de plusieurs puces Core de 7ème génération, et entrera en service le 8 octobre.

Une date importante pour Intel puisque qu'il lancera son « nouveau » chipset haut de gamme : le Z390.

chargement Chargement des commentaires...