du 03 octobre 2019
Date

Choisir une autre édition

InSight : les « sons étranges » de Mars captés par le sismomètre Seis

Depuis son arrivée sur la planète rouge, la sonde InSight de la NASA a déposé sur le sol le sismomètre français SEIS (Seismic Experiment for Interior Structures). Depuis le début de sa mission, il « a déjà envoyé plusieurs signaux comme le bruit du vent martien, celui du bras mécanique d'InSight ainsi que des grondements internes de la planète », explique le CNES

Le 6 avril, le premier grondement de Mars est capté, suivi par les deux plus grosses secousses détectées par SEIS : le 22 mai 2019 (Sol 173) et le 25 juillet 2019 (Sol 235). « Ces vibrations, non perceptibles par l’oreille humaine, ont été accélérées et légèrement traitées pour devenir audibles. Chaque tremblement est un grondement subtil. Tendez bien l'oreille », précise le CNES

L'Agence spatiale continue de dérouler ses explications : « Le séisme du Sol 235 est particulièrement riche en basses à la fin de l’évènement [...] Sol 173 a une magnitude d’environ 3,7 et celui du Sol 235 a une magnitude d’environ 3,3 [...] Les 2 secousses suggèrent que la croûte martienne ressemble moins à celle de la Terre qu’à celle de la Lune. Les fissures de la croûte terrestre se referment au fur et à mesure que l’eau les remplit de nouveaux minéraux ».

Les sons sont disponibles sur le site du CNES, ou encore sur le site de SEIS. Vous pouvez également voir et entendre sur cette vidéo les bruits captés par SEIS avec le vent et le déplacement du bras robotisé (capture du mois de mars durant le Sol 98).

chargement Chargement des commentaires...