du 07 mai 2020
Date

Choisir une autre édition

Pour la fédération, le but est « d’évaluer l'ampleur des besoins et les modalités de la relance pour l'ensemble des acteurs concernés ».

Il y a évidemment un volet financier « qui sera présenté au gouvernement », mais pas seulement : « il s'agit de proposer un véritable plan de réorganisation de la filière dans le but de reconstruire autrement : vers plus de résilience et de développement durable ». Le bilan est attendu à la fin du mois.

Pour le moment, InfraNum explique que « la filière des infrastructures numériques ne s'est jamais arrêtée malgré la crise sanitaire ». Deux points sont tout de même à noter : les activités de maintenance ont pu être assurées, mais « celles liées à la production ont été extrêmement ralenties, qu'il s'agisse du fixe ou du mobile ».

InfraNum commande une étude d’impact du coronavirus sur les infrastructures numérique
chargement Chargement des commentaires...