du 08 mars 2019
Date

Choisir une autre édition

InfraNum (ex-FIRIP) tire la sonnette d'alarme sur les « futurs oubliés du bon débit »

La fédération prépare son observatoire 2019 du THD et a évalué « le nombre de foyers ou locaux dont le débit filaire serait inférieur à 8 Mb/s en 2022 ». On est donc loin des objectifs du plan THD (30 Mb/s).

Pour InfraNum, « le résultat est édifiant : le taux des futurs "oubliés du bon débit" pourrait grimper jusqu'à plus de 20 % dans certains départements ». Dans le détail, et en s'appuyant sur les chiffres de la fédération, 20 à 24 % des foyers de deux départements auraient en 2022 un débit inférieur à 8 Mb/s.

Elle continue son état des lieux : 15 à 20 % des foyers de quatre départements, 10 à 15 % dans quatorze départements, 5 à 10 % dans 25 départements, 2 à 5 % dans 20 départements et enfin 0 à 2 % dans 31 départements.

Suite à ce constat et « face au danger d'une fracture numérique renouvelée, InfraNum demande à l'ARCEP la prolongation de la date d'ouverture du guichet de la solution THD radio jusqu'à fin 2020, afin de permettre aux départements de constituer et finaliser leurs demandes ».

« Le guichet THD radio n'étant ouvert que depuis janvier 2018, seuls quelques dossiers ont pu être déposés par les collectivités auprès de l'ARCEP à ce jour. Le temps de constituer un dossier technique est en effet assez long », ajoute InfraNum.

chargement Chargement des commentaires...