du 14 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Alors que ce changement important dans la gestion de l’impôt sur le revenu était attendu pour l’année prochaine, il a été repoussé d’un an, comme annoncé par Édouard Philippe au début du mois de juin.

Sur son compte Twitter, Bercy a publié une infographie reprenant les principales étapes pour les contribuables. Il ne contient pas de surprise puisqu’il s’agit simplement de glisser les dates d’une année.

Pour rappel, fin 2018 le taux de prélèvement sera envoyé à votre employeur et affiché sur votre bulletin de salaire. Dès janvier 2019, le montant sera prélevé à la source et indiqué sur votre fiche de paye. En avril-juin vous recevrez votre déclaration de revenus 2018.

Impôt sur le revenu : les grandes étapes du prélèvement à la source dès 2019
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La plateforme de streaming tire un trait sur I Love Dick, One Mississippi et Jean-Claude Van Johnson (alors que cette dernière n'a qu'un mois). C'est du moins ce que rapportent Variety et Deadline citant des sources proches du dossier.

Toujours selon nos confrères, ces annulations seraient la partie visible d'un changement en profondeur dans la stratégie d'Amazon Video.

La plateforme souhaiterait s'orienter vers des séries plus grand public avec de fortes audiences (au détriment de productions indépendantes et plus confidentielles)… et ainsi venir jouer sur les plates-bandes de Netflix ?  

Copié dans le presse-papier !

Google déploie depuis quelques jours une mise à jour pour la branche 2.x d'Android Wear. Les principaux changements sont visuels.

Le plus évident est un assombrissement du fond, et ce dans la plupart des écrans : accueil, réglages rapides, Google Assistant ou encore panneau de notifications. Sur Reddit, des utilisateurs confirment ce changement, mais on ne sait pas encore s'il concerne toutes les montres compatibles ou uniquement celles embarquant des écrans AMOLED.

L'autre grosse évolution est une révision des notifications pour les messages. Leur affichage est maintenant plus compact, permettant dans davantage de cas de lire tout ce qu'il y a à savoir d'un coup d'œil.

Le déploiement n'a commencé que depuis quelques jours et peut s'étaler dans le temps, selon la marque et le modèle de la montre.

Copié dans le presse-papier !

Juho Sarvikas, chef de produit pour HMD Global, l'affirme sur Twitter, mais sans donner le moindre détail supplémentaire.

Pour rappel, au début de l'année, le fabricant a lancé la seconde génération de son smartphone Nokia 6, mais en Chine seulement. L'histoire de l'année dernière se répétera-t-elle ? En effet, le Nokia 6 première génération avait été annoncée pour la Chine au CES 2017, puis pour le reste du monde au MWC 2017, en même temps que les Nokia 3 et 5.

Réponse dans un peu plus d'un mois. Le salon de Barcelone ouvrira en effet ses portes du 26 février au 1er mars.

Copié dans le presse-papier !

À Detroit, Carlos Tavares a exposé le plan de bataille du fabricant pour les années à venir, comme le rapporte Reuters. Il compte faire son retour sur le marché américain, en s'appuyant notamment sur le savoir-faire d'anciens ingénieurs d'Opel (rachetée l'année dernière).

Le président du directoire, affirme également que d'ici 2025 « le groupe PSA sera à 100% électrifié », avec des véhicules entièrement électriques ou hybrides. Il précise ensuite qu'il pourra s'agir d'une option dans certains cas.

D'ici 2030, il ajoute que 80 % des véhicules disposeront d'un pilotage automatique dans certaines conditions et 10 % seront totalement autonomes.

Copié dans le presse-papier !

Les États-Unis possèdent une liste très courte de circonstances dans lesquelles des ogives nucléaires peuvent être tirées contre un pays ennemi. Parmi elles, l'utilisation des armes biologiques (bactéries et virus).

Selon le New York Times, une révision de cette liste est actuellement à l'étude. Sur proposition du Pentagone, les auteurs de vastes cyberattaques contre les États-Unis seraient donc susceptibles de recevoir des bombes nucléaires sur la tête... pour autant qu'on puisse les viser avec précision.

La suggestion du ministère montre une évolution marquante dans la prise en compte de ces menaces, les agressions électroniques devenant aussi graves que des armes de destruction massive. Le changement - qui doit encore être accepté et signé par la Maison Blanche dans les semaines qui viennent - enverrait en outre un signal fort à certains pays, comme la Russie, la Chine ou la Corée du Nord.

Peut-être est-ce d'ailleurs là toute l'ambition du projet. Car prouver qu'un pays se tient bel et bien derrière une cyberattaque est particulièrement difficile, en dépit parfois de lourds faisceaux d'indices.