du 17 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Toujours en mal de liquidités, Toshiba aurait été en discussion avec ASUS de la cession de sa branche spécialisée dans la production de PC selon Reuters. Le groupe vend environ 1,8 million de machines par an, soit une part de marché d'environ 1 %, rapporte 

Selon l'agence, le chinois Lenovo aurait aussi manifesté son intérêt, ce qui pourrait rallonger les négociations. Lenovo est particulièrement actif dans le domaine et a déjà racheté dernièrement les activités de NEC et de Fujitsu, afin de conforter sa place de n°1 mondial, devant HP.

Mais « Toshiba a déclaré vendredi qu‘il ne discutait avec aucune société de la cession de son activité d‘ordinateurs personnels » indique désormais Reuters. La société a d'ailleurs publié un communiqué en ce sens.

Imbroglio autour du rachat de la division PC de Toshiba par ASUS
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le Notebook 9 Pen peut se transformer en tablette grâce à son écran pivotable à 360°. Il intègre un écran tactile de 13,3 pouces (1080p) avec un Core i7 de 8ème génération, jusqu'à 16 Go de DDR4 et 512 Go de SSD, une caméra infrarouge compatible Windows Hello en façade, un lecteur d'empreinte digitale, etc.

Le tout prend place dans châssis en alliage magnésium/aluminium, plus léger que l'aluminium seul selon le constructeur. Le poids total est de 995 grammes pour des dimensions de 310,5 x 206,6 x 16,5 mm. Bien évidemment, le Notebook 9 Pen intègre le stylet S Pen de Samsung.

Viennent ensuite les Notebook 9 (2018), des versions mises à jour des Notebook 9 de 13,3 et 15 pouces. Ils passent eux aussi aux Core i7 de 8ème génération et gagnent au passage une batterie un peu plus importante. De son côté, le modèle de 15 pouces peut disposer d'une GeForce MX150 en option.

Les caractéristiques techniques de trois nouvelles machines sont accessibles depuis le site du constructeur. Elles seront disponibles ce mois-ci en Corée et durant le premier trimestre 2018 aux États-Unis. Bien évidemment, elles seront exposées au CES de Las Vegas.

Copié dans le presse-papier !

Il y a un mois, l'objet céleste baptisé 1I/2017 U1 passait au plus près de la Terre, attisant la curiosité de la communauté scientifique. En effet, il est de forme très allongée et « complètement inerte, sans le moindre soupçon de poussière autour de lui ».

Le projet Breakthrough Listen, doté d'un fonds de 100 millions de dollars et porté par le milliardaire russe Yuri Milner, a écouté pendant une dizaine d'heures l'astéroïde avec le radiotélescope Green Bank Telescope.

À la surprise générale... « aucune preuve de signaux artificiels émanant de l'objet n' a été détectée jusqu'à présent par le Green Bank Telescope, mais le suivi et l'analyse se poursuivent. Les données initiales sont disponibles pour consultation publique dans les archives Breakthrough Listen » explique le projet.

Copié dans le presse-papier !

The Walt Disney Company a confirmé hier soir l'acquisition « de certains actifs de 21st Century Fox Inc » pour 52,4 milliards de dollars, payés en actions Disney. Le véritable total de la transaction atteint quant à lui 66,1 milliards de dollars une fois la dette de la Fox prise en compte.

Le lot d'actifs racheté ne comprend pas pas l'ensemble des chaînes liées à Fox Broadcasting, dont la célèbre Fox News, FS1, FS2 et les canaux sportifs de Big Ten Network. Avec ce rachat, Disney devient par contre la nouvelle maison de franchises comme Avatar, Deadpool, Les 4 Fantastiques, Les Simpson, Modern Family ou encore les X-Men. Les chaînes National Geographic entrent également dans son giron, tout comme les participations de la Fox dans Hulu, Sky et EndemolShine.

Si certains craignent que des franchises plus violentes comme Deadpool soient soudainement édulcorées dès leur passage sous pavillon Disney, le PDG du groupe, Bob Iger, jure à nos confrères du Hollywood Reporter que ce ne sera pas le cas. Son idée est plutôt de profiter de la marque Marvel pour y glisser des films plus matures.

Ryan Reynolds, qui endosse le rôle de Deadpool à l'écran, trouve quant à lui encore l'occasion de s'amuser de la situation.

Copié dans le presse-papier !

Nous indiquions hier que le réseau social n'allait plus rémunérer directement les médias qui produisent des vidéos, mais leur proposer plutôt d'utiliser son offre publicitaire. C'est désormais officiel.

Dans un billet de blog, Facebook indique que les vidéos appréciées par les utilisateurs seront désormais mieux mises en avant dans leur flux principal, notamment lorsqu'un utilisateur va régulièrement voir celles de tel ou tel compte. Il en sera de même pour le service Watch. L'annonce de la publication d'un nouveau contenu par un créateur à ses fans est aussi facilitée.

Bref, Facebook recrée YouTube, ses tendances et ses abonnements. Espérons que la société fera attention à ne pas tomber dans les mêmes écueils sous peine de voir aussi le monde de la publicité lui tomber dessus.

Car ces annonces sont bien entendu intéressées. Facebook profite de l'occasion pour évoquer ses solutions en matière de monétisation avec de nouvelles règles pour les coupures publicitaires et le pre-roll (six secondes) qui arrive au début de l'année prochaine. Le contenu sponsorisé par une marque est également ouvert à l'ensemble des pages désormais.

Copié dans le presse-papier !

Suite au rachat du service, ses utilisateurs viennent d'être informés par email que « le rapprochement entre Vodkaster et Télérama se concrétise ». Dans la pratique, les comptes vont être unifiés, permettant « d'accéder à la fois à Vodkaster et aux sites de Télérama ».

Le journal compte ainsi sans doute récupérer de nombreux utilisateurs actifs, la migration étant simplifiée au maximum : « Il vous suffit de vous reconnecter à Vodkaster avec vos identifiants habituels, et le tour sera joué ! » précise le mail.

Au passage, la gestion de Twitter connect disparaît, le pseudo et l'email étant les deux seuls moyens de s'identifier. L'équipe prévient que « de nouvelles perspectives et les passerelles entre Vodkaster et Télérama vont se multiplier ! », sans préciser lesquelles.