du 10 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Si les « Actions on Google » se multiplient depuis quelques semaines, aucune liste n'était proposée. Désormais, c'est le cas.

Elles sont triées par catégories, mais un moteur de recherche est présent pour vous permettre de trouver un service en particulier par exemple.

Il y a enfin une liste des capacités de Google Assistant
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

La machine est animée par un Celeron J3355 d'Intel (2 GHz, jusqu'à 2,5 GHz en mode turbo), épaulé par 2 ou 4 Go de mémoire vive, extensibles jusqu'à 8 Go.

La connectique comprend un port réseau Gigabit, deux USB 3.0, trois USB 2.0, une sortie vidéo HDMI (1.4b) prenant en charge la 4K UHD ainsi qu'un emplacement PCIe x2 à la norme 2.0.

Ce dernier permet d'ajouter une carte 10 GbE, des emplacements M.2 pour des SSD ou bien une carte Wi-Fi pour transformer son NAS en point d'accès. En 10 GbE, les débits peuvent grimper jusqu'à 647 Mo/s en lecture et 519 Mo/s en écriture selon le constructeur.

QNAP annonce une disponibilité immédiate pour son TS-251B, mais ne donne pas de prix. Il ne semble pas encore être arrivé chez les revendeurs français.

Copié dans le presse-papier !

À l'occasion du lancement en Chine des Nova 3 et 3i, Huawei a donné quelques détails sur son nouveau SoC Kirin 710. Si le Nova 3 exploite le déjà bien connu Kirin 970, la version 3i (plus accessible) dispose pour sa part d'un nouveau SoC : le Kirin 710 gravé en 12 nm.

Ce dernier intègre quatre cœurs Cortex A73 à 2,2 GHz et quatre autres A53 à 1,7 GHz, contre respectivement 2,36 GHz et 1,8 GHz pour le Kirin 970.

Selon le fabricant, le Kirin 710 serait 75 % plus rapide que le Kirin 659 sur un cœur et 68 % sur plusieurs cœurs. Il ne devrait pas s'arrêter là et pourrait annoncer son Kirin 980 haut de gamme lors de l'IFA de Berlin qui ouvre ses portes à la fin du mois.

Copié dans le presse-papier !

Alors que le lancement de ces nouveaux processeurs, qui contiendront jusqu'à huit cœurs, approche à grand pas, quelques détails commencent à fuiter.

Il est bien entendu question du Z390, mais celui-ci n'apportera pas grand-chose de nouveau, le « Gigabit Wi-Fi » mis en avant par Intel étant déjà proposé sur plusieurs cartes mères du marché. Ici, l'intégration sera juste plus complète.

Du côté du CPU, il ne faut pas non plus s'attendre à une révolution, si ce n'est le gain apporté par la montée en nombre de cœurs et la gestion des fréquences (jusqu'à 5 GHz). Intel a néanmoins décidé de revenir sur un point qui a fait débat ses dernières années : le die sera soudé à l'IHS, plutôt que couplé à de la pâte thermique, afin d'améliorer la dissipation.

Reste à voir si cette décision s'appliquera à toute la gamme ou non. Mais cela prouve une fois de plus que dans le secteur, la concurrence a du bon.

Copié dans le presse-papier !

Le 16 juillet en Guyane, l'Agence spatiale européenne a réalisé une mise à feu du moteur à propergol solide P120, qui remplacera le P80 et sera notamment utilisé par Vega-C l'année prochaine et Ariane 6 en 2020.

Le test a duré 135 secondes et a « simulé le temps de combustion complet depuis le décollage jusqu’à la fin de la première phase de vol. Aucune anomalie n’a été détectée et les performances sont conformes à celles attendues, même si l’analyse détaillée va prendre plusieurs mois ».

La prochaine mise à feu statique de qualification du P120C aura lieu à la fin de l'année.

Copié dans le presse-papier !

Mercredi 25 juillet, une fusée Ariane 5 s'envolait dans l'espace. Après une mission et mise en orbite à 22 922 km d'altitude réussie, le système de positionnement européen est désormais composé d'une constellation de 26 satellites.

À terme, il y en aura 30, mais « seuls 24 satellites sont nécessaires pour apporter la précision de 1 mètre en tout point du globe et en permanence » rappelle le CNES.