du 10 janvier 2018
Date

Choisir une autre édition

Si les « Actions on Google » se multiplient depuis quelques semaines, aucune liste n'était proposée. Désormais, c'est le cas.

Elles sont triées par catégories, mais un moteur de recherche est présent pour vous permettre de trouver un service en particulier par exemple.

Il y a enfin une liste des capacités de Google Assistant
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le mois dernier, HardKernel dévoilait ses plans pour une nouvelle machine exploitant non plus un SoC ARM, mais un processeur x86 d'Intel.

La société détaillait alors la genèse du projet, qui remonte à fin 2015, et ses premiers essais avec une puce Atom x5-Z8500 (Cherry Trail). Le Odroid-H1 avait ensuite été créé, passant à la génération Braswell, mais pour un projet spécifique.

C'est fin 2017 que le travail sur le H2 commence, avec pour volonté de proposer un produit accessible à tous. L'utilisation d'une puce AMD Ryzen Mobile avait bien été explorée mais, bien que puissante, elle était trop coûteuse pour un tel format.

C'est donc vers les Gemini Lake d'Intel que l'équipe s'est tournée, le Celeron J4105 ayant finalement été sélectionné. Issu de la branche Atom d'Intel, il embarque quatre cœurs (1,5 à 2,5 GHz) et annonce un TDP de 10 watts (gravure en 14 nm).

Bien que son tarif public soit de 107 dollars, l'équipe de HardKernel a réussi à l'intégrer dans une machine complète proposée à 111 dollars seulement. Elle est proposée en précommande, avec des rabais (de 5 à 7 %) pour l'achat de dix exemplaires ou plus.

Pour ce prix, vous disposerez d'une carte mère avec son CPU soudé et un large radiateur. Les dimensions sont de 110 x 110 x 47 mm. Deux ports Gigabit, deux S-ATA 6 Gb/s, un eMMC et un M.2 (NVMe) sont de la partie.

Ce sera un peu juste pour les adeptes de NAS, mais c'est un bon début. L'alimentation est externe, mais non fournie. Un adaptateur secteur de 15 V pour 4 A est recommandé. Un boîtier est proposé pour 13 dollars supplémentaires.

La livraison est annoncée pour le 27 novembre, mais les premiers stocks sont déjà épuisés depuis ce tôt ce matin.

Copié dans le presse-papier !

Enfin ! Près de deux mois après le lancement de ses nouvelles cartes graphiques, et alors que la fin d'année approche, NVIDIA officialise un bundle en partenariat avec EA. Dommage pour les early adopters.

« Juste à temps pour les ventes du "Black Friday" et du "Cyber Monday" » s'enorgueillit le constructeur, qui précise que l'offre concerne aussi bien les modèles GeForce RTX 2070 que 2080 ou 2080 Ti.

Cela devenait d'autant plus nécessaire qu'AMD multiplie les initiatives du genre avec des Radeon RX, des modèles d'ancienne génération aux Vega. Deux ou trois jeux sont ainsi offerts en cette fin d'année via le programme Raise The Game Fully Loaded.

Comme toujours, il faut passer par un revendeur partenaire de l'opération, et faire attention à ce que l'offre soit précisée sur la fiche produit lors de l'achat. Ce bundle sera proposé jusqu'au 7 janvier prochain, ou dans la limite des stocks.

Copié dans le presse-papier !

La marque au carré rouge vient de renouveler son offre 4G Fixe, qui peut maintenant grimper jusqu'à 220 Mb/s en téléchargement et 50 Mb/s en upload. Elle propose désormais une ligne de téléphone avec des appels illimités vers les fixes et mobiles en France métropolitaine et dans les DOM.

L'opérateur se targue ainsi de lancer « la première Box 4G+ Double Play ». Elle est proposée sans engagement à 35 euros par mois (le premier mois est offert), avec 200 Go de data et un débit réduit au-delà. Elle n'est disponible que dans certaines zones et un test d'éligibilité est disponible par ici. Les frais d'installation et de résiliation sont de 19 euros dans les deux cas.

L'opérateur lance également un abonnement « Internet Partout ». Il prend la forme d'une carte SIM couplée avec une offre sans engagement à 3 euros par jour pour de la 4G+ illimitée.

« Vous ne payez que les jours où vous consommez » précise SFR ; la facturation se déclenche dès le premier usage sur une journée. Cette offre propose également 2 Go de roaming par jour dans l'Union européenne et les DOM, un accès à SFR TV et SFR WiFi. Par contre, elle ne permet pas de passer des appels.

Copié dans le presse-papier !

TechCrunch rapporte qu'une nouvelle fonction est apparue pour certains utilisateurs sur LinkedIn. Baptisée Student Voices, elle n'est pour l'instant accessible qu'aux étudiants des universités américaines et permet de partager des vidéos sur le même format que les fameuses « Stories » de Snapchat.

Le réseau social explique que cette fonction doit permettre aux étudiants de partager leurs expériences. « C'est un moyen génial pour les étudiants de construire leur profil et d'apporter un contenu authentique qui montre qui ils sont [...] cela peut aider de potentiels employeurs à mieux les connaître », estime ainsi un porte parole de LinkedIn.

Il va bien sans dire que les utilisateurs vont évidemment surtout s'en servir pour se montrer sous leur meilleur jour, partager leur « morning routine détox », avec des clips qu'on imagine très travaillés. Loin de la spontanéité à laquelle le réseau social veut faire croire.

Copié dans le presse-papier !

L'agence de voyage publie un fichier de 30 000 points d'intérêt (arrêts, gares et villes) chez Etalab. Elle a dû harmoniser les informations « des opérateurs ferroviaires et de bus dans chacun des 44 pays dans lesquels l’application est présente ».

La société assure aussi avoir « réparé, nettoyé, dépoussiéré, ajusté et redressé des données parfois abimées », comme des noms de gares ou coordonnées géographiques.