du 06 novembre 2017
Date

Choisir une autre édition

Disponible depuis vendredi dernier, l’iPhone X s’est évidemment fait démonter par nos confrères. L’occasion de découvrir les entrailles du dernier smartphone haut de gamme d’Apple.

À l’intérieur, une batterie en « L » de 2 716 mAh (10,35 Wh), mais surtout un « assemblage complexe » des composants indique iFixit. Si l’écran peut être remplacé assez facilement, ce n’est pas le cas du dos en verre qui nécessite de retirer les composants et de changer le châssis.

Note finale concernant la réparabilité : 6 sur 10. Rappelons enfin que les coûts de réparation facturés par Apple sont relativement importants sur ce smartphone, souscrire une assurance spécifique peut donc être intéressant ; à condition de bien vérifier les conditions évidemment.

iFixit met l’iPhone X en pièces et lui donne 6 sur 10
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Important ajout chez Microsoft pour la version professionnelle de son service de stockage, et venant combler une absence que nous avions constatée dans notre dossier.

Files Restore ne peut fonctionner que si l'historique des fichiers est activé (ce qui est le cas par défaut). L'utilisateur peut alors restaurer n'importe quel fichier à un état précédent, tant qu'il ne dépasse pas les 30 jours. Tout aussi important, la fonction s'étend à l'ensemble du OneDrive, dont l'état total peut lui aussi être restauré, toujours dans une limite de 30 jours. Pratique dans le cas d'une fausse manipulation par exemple.

Microsoft vient donc braconner sur les terres de Dropbox, seul à proposer cette granularité dans ses offres Pro jusqu'à présent. La fonctionnalité est en cours de déploiement et peut mettre jusqu'à plusieurs semaines pour attendre tous les clients. Pour l'instant, rien n'est dit pour les utilisateurs gratuits de OneDrive.

Comme le fait remarquer Neowin, une telle fonction de restauration existait bien dans SharePoint, mais elle était dépendante du support technique. Selon les cas, il fallait donc parfois attendre deux ou trois semaines. 

Copié dans le presse-papier !

Nos confrères de ZDNet.com relatent l'histoire d'une brèche permettant de contourner la double authentification sur Uber. Pour l'exploiter, il faut donc disposer de l'identifiant et du mot de passe d'un compte.

Identifiée par le chercheur Karan Saini et remontée via la plateforme HackerOne, elle aurait été catégorisée par la société de VTC comme « contenant des informations utiles, mais ne justifiant pas une action immédiate ou une solution ».

Uber précise à Engadget qu'il a en fait attribué ce statut car il était déjà en train de la corriger, mais n'explique pas pourquoi il avait qualifié cette faille de pas « particulièrement sévère » auprès du chercheur.

Quoi qu'il en soit, la brèche est désormais comblée, comme l'indique ZDNet.com : « Uber précise qu'il a corrigé le bug de contournement de l'authentification à deux facteurs après la publication de cette actualité, et après avoir ignoré plusieurs rapports pendant des mois ».

Copié dans le presse-papier !

Après la plainte déposée par 22 procureurs généraux des États-Unis contre la fin de la neutralité du Net votée par la FCC, le gouverneur du Montana passe la seconde et signe un « executive order ».

Il « forcerait les FAI avec des contrats d'État à respecter la neutralité du Net, même si la FCC a abrogé ces règles à l'échelle nationale » explique The Verge. L'entrée en vigueur est programmée pour le 1er juillet. « L'avenir du Montana dépend d'un internet libre et ouvert » a lâché le gouverneur Steve Bullock sur Twitter.

Mais, comme le rappellent nos confrères, la FCC avait déjà prévu le coup et avait inclus une disposition pour éviter que chaque État n'établisse ses propres règles du jeu. La bataille judiciaire promet donc d'être longue…

Copié dans le presse-papier !

Alors qu'elle est en vente depuis près de deux ans, le fabricant va déployer dès demain une mise à jour de sa balance pour… supprimer la mesure de la vitesse d'onde de pouls. Le fabricant indique avoir récemment découvert que cette information « peut être soumise à un autre type d'approbation réglementaire », sans donner plus de détail.

Dans une foire aux questions détaillée, il explique qu'il n'est pas possible de refuser la mise à jour. Les données de la vitesse d'onde de pouls ne seront plus visibles dans l'application ou sur le Dashboard en ligne Health Mate, mais seront téléchargeables (fichier CSV).

La Body Cardio sera alors encore plus proche de la balance Body+ (vendue tout de même 70 euros de moins), mais elle conserve (entre autres) la mesure de la fréquence cardiaque en plus. Un programme de  compensation est mis en place et tous les clients sont contactés par email pour en être informés. Si Nokia ne le détaille pas, d'après les retours de plusieurs clients il serait question d'un bon d'achat de 30 euros ou de la possibilité de retourner la balance afin d'être remboursé de son achat.

« Bien que les ventes de la Body Cardio aient été suspendues pour le moment, elles reprendront au cours des prochains mois sans la mesure de la vitesse d’onde de pouls » ajoute enfin le constructeur.

Copié dans le presse-papier !

Dans un communiqué, le patron de News Corp (New York Post, Wall Street Journal…) réclame le paiement de frais de transport par le réseau social pour ses titres et ceux qu'il estime de confiance. Il prône ainsi un modèle proche de celui des sociétés du câble.

« Facebook et Google ont popularisé les sources d'actualité grossières par leurs algorithmes, profitables à ces plateformes mais douteuses par nature » déclare le magnat des médias.

Le communiqué suit l'annonce par Facebook de la sélection de médias de confiance par les internautes eux-mêmes, après l'essai en demi-teinte de la vérification des actualités avec des médias partenaires.

Ce dossier n'est pas fondamentalement nouveau. Nombre de médias européens réclament à Google Actualités une rémunération pour la reprise de leurs contenus, au titre du droit voisin. Cette requête semble d'ailleurs entendue dans le cadre de la révision du droit d'auteur en Europe.