du 06 janvier 2020
Date

Choisir une autre édition

iFixit fait un rapide bilan de 10 ans de réparabilité

Il s’en est passé des choses en une décennie. Mi-2009, nos confrères démontaient par exemple l’iPhone 3GS d’Apple qui obtenait alors 7 sur 10. Le premier iPad obtenait 6 sur 10, contre 4 sur 10 pour le MacBook Pro de 2010. Sur les smartphones Android, la coque arrière était souvent facile à enlever pour changer la batterie… des signes d‘un ancien temps. 

La miniaturisation et la mode des terminaux les plus fins et légers possible ont changé la donne. Les constructeurs ont joué de plus en plus avec la colle, les vis propriétaires, les composants soudés, etc. 

« Parfois, les fabricants veulent simplement vous décourager d'ouvrir votre appareil, mais l'étanchéité est en fait une bonne chose qui peut rendre les réparations plus difficiles par "accident" », ajoutent nos confrères. « Nous acceptons en partie ce compromis, car il empêche les dommages par des liquides qui peuvent conduire à des réparations parmi les plus difficiles de toutes ».

Selon iFixit, après une descente aux enfers niveau réparabilité, les choses se sont stabilisées chez Apple : « Aujourd'hui, l'iPhone est plus réparable que la plupart des produits phares Android ».

iFixit cite enfin les cas du flexgate et du clavier papillon d’Apple, deux exemples qui, selon nos confrères, montrent les limites des produits de plus en plus minces. En plus de la durabilité, la réparabilité en prend un coup ou passage. 

Mais de bonnes surprises arrivent aussi, notamment avec le Fairphone ou bien la tablette HP Elite x2 G4 avec son 9 sur 10. La question est maintenant de savoir ce que nous réserve la prochaine décennie… réponse dans 10 ans. 

chargement Chargement des commentaires...