du 07 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

IA AlphaZero : DeepMind vise plus large que le jeu de Go

Il y a un peu moins de deux mois, la filiale de Google battait sa propre intelligence artificielle AlphaGo avec une nouvelle version AlphaGo Zero. Comme nous l'avions alors expliqué, elle utilisait de l'apprentissage par renforcement et non plus supervisé. Pour résumer, l'IA ne connaît au début que les règles et elle va ensuite jouer des millions de parties contre elle-même pour « apprendre ».

Dans une publication scientifique, DeepMind présente une nouvelle version plus générale baptisée AlphaZero. Avec un seul algorithme, elle « peut atteindre, tabula rasa, des performances surhumaines dans de nombreux domaines difficiles ». En ne connaissant que les règles et en jouant des millions de parties contre elle-même, AlphaZero « a atteint en 24 heures un niveau de jeu surhumain aux échecs et shogi (échecs japonais), ainsi qu'au jeu de Go ».

DeepMind ouvre ainsi de nouveaux horizons à son intelligence artificielle, mais nous sommes toujours très (très) loin d'une IA forte. De plus, elle est toujours développée par des humains et se cantonne à des tâches très limitées (quelques jeux de société pour le moment).

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Dans son rapport sur l'intelligence artificielle (lire notre analyse), le Future of Humanity Institute pointait du doigt les risques sur les manipulations d'images (et donc de vidéos), notamment pour les « Fakes News ». Selon Adobe, une solution pourrait venir de… l'intelligence artificielle.

Comme le ferait un expert humain, l'IA va analyser l'image sous toutes ses coutures à la recherche d'une incohérence dans le niveau de bruit, les contours, les ombres… Bref, le moindre artefact pointant une modification de l'image.

En plus d'un billet de blog expliquant les techniques utilisées, une vidéo et une publication scientifique ont été mises en ligne par les chercheurs.

Copié dans le presse-papier !

La refonte de la plateforme était déjà l'occasion de remonter les contenus originaux des membres. Désormais, Reddit ouvre la bêta de son onglet News aux utilisateurs de son application iOS ; une bonne manière d'attirer les utilisateurs, jusque-là habitués aux applications tierces et au site mobile.

L'onglet remonte les actualités de divers domaines (politique, science ou sport), issues des communautés les plus actives. Reddit a défini des lignes de conduite pour les sous-forums sélectionnés et prévoit une extension au site web à l'été, ainsi qu'une classification plus fine des sujets.

Comme le note TechCrunch, cet onglet Actualités se concentre sur les publications de médias, et non sur les révélations de redditeurs, pourtant régulières.

Copié dans le presse-papier !

Selon TechCrunch, son application Android contient une fonctionnalité encore non annoncée. Il s'agit d'un décompte quotidien du temps passé sur l'application, avec quelques réglages pour obtenir des alertes ou réduire les notifications. Facebook a confirmé ce futur outil, aussi prévu sur Instagram.

Ce bien-être numérique est devenu, en quelques mois, le leitmotiv des sociétés du secteur, en particulier de Google et d'Apple, qui promettent de nombreux réglages pour réduire les interruptions et le temps passé devant les écrans dans les prochaines versions de leurs systèmes. Une manière de s'acheter une bonne conscience, alors que le modèle économique de bien des services (notamment sur mobile) repose sur ce lien quotidien avec les utilisateurs.

Ce futur pas de Facebook vers la sobriété, en plus de ses promesses tardives sur la vie privée, ne doivent pas faire oublier ses nombreux efforts pour pister les internautes. Le New York Times a ainsi compilé sept brevets, de la prédiction de relations (par exemple amoureuses) entre utilisateurs à l'identification d'un appareil photo (à partir de ses défauts), en passant par le suivi des routines hebdomadaires.

Copié dans le presse-papier !

Normalement destinées aux responsables et aux développeurs, les informations de ce rapport hebdomadaire ont été envoyées par mégarde à certains utilisateurs (des bêta-testeurs), comme l'explique TechCrunch.

Problème, ce genre de document contient des « informations commerciales sensibles » comme le nombre d'utilisateurs hebdomadaires, de pages vues, etc. L'information a été confirmée à nos confrères par le réseau social, qui ajoute que 3 % des applications utilisant Facebook Analytics sont concernées.

La société ajoute qu'il s'agit d'une « erreur dans le système de distribution d'emails », et qu'aucune information personnelle des utilisateurs Facebook n'a été partagée. Bien évidemment, une mise à jour a été faite pour éviter que cela ne se reproduise.

Cette nouvelle fuite d'informations arrive quelques jours après que Facebook a officiellement reconnu un autre bug : des statuts privés de 14 millions de personnes ont pu être rendus publics.

Copié dans le presse-papier !

Promis pour ce début d'année, le « Visa de sécurité ANSSI » vient d'être décerné à ses premières entreprises, le 21 juin. Il est censé distinguer des sociétés  de confiance du domaine, pour aiguiller les TPE, PME et administrations dans leurs choix.

Parmi ces sociétés, bien entendu, des grands noms comme Atos, BT, Enedis, EY, Safran, STMicroelectronics ou Thales, ainsi que des entreprises spécialisées comme Quarkslab ou Sysdream. La logique actuelle de l'État est de simplifier ses certifications et de labelliser le plus d'acteurs possible, pour disposer d'offres clés en main partout sur le territoire, par exemple pour alimenter l'ACYMA.