du 07 décembre 2017
Date

Choisir une autre édition

IA AlphaZero : DeepMind vise plus large que le jeu de Go

Il y a un peu moins de deux mois, la filiale de Google battait sa propre intelligence artificielle AlphaGo avec une nouvelle version AlphaGo Zero. Comme nous l'avions alors expliqué, elle utilisait de l'apprentissage par renforcement et non plus supervisé. Pour résumer, l'IA ne connaît au début que les règles et elle va ensuite jouer des millions de parties contre elle-même pour « apprendre ».

Dans une publication scientifique, DeepMind présente une nouvelle version plus générale baptisée AlphaZero. Avec un seul algorithme, elle « peut atteindre, tabula rasa, des performances surhumaines dans de nombreux domaines difficiles ». En ne connaissant que les règles et en jouant des millions de parties contre elle-même, AlphaZero « a atteint en 24 heures un niveau de jeu surhumain aux échecs et shogi (échecs japonais), ainsi qu'au jeu de Go ».

DeepMind ouvre ainsi de nouveaux horizons à son intelligence artificielle, mais nous sommes toujours très (très) loin d'une IA forte. De plus, elle est toujours développée par des humains et se cantonne à des tâches très limitées (quelques jeux de société pour le moment).

chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Au motif que « dans certaines parties du territoire français », la TNT « ne fonctionne pas tout ou une partie de l’année », le député Daniel Fasquelle vient de déposer une proposition de loi introduisant une dispense de redevance pour ces contribuables.

Dès lors que « la réception à la télévision numérique terrestre est rendue impossible pour des raisons indépendantes du seul fait de la construction du logement, notamment pour des causes météorologiques ou de proximité géographique avec un autre pays », il y aurait exemption.

Le texte, co-signé par une vingtaine d’élus LR, devra toutefois être inscrit à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale avant de pouvoir être débattu, ce qui est loin d’être facile quand on appartient à un groupe d’opposition.

Copié dans le presse-papier !

Édouard Philippe a dévoilé hier une batterie de mesures destinées à « accélérer la transition vers l’industrie du futur » (PDF).

Au programme, notamment : un « nouveau dispositif de soutien à l’investissement pour les dépenses de robotisation et de transformation numérique des PME (suramortissement de 40 % pendant 2 ans) », un milliard d’euros de prêts pour la transformation numérique des TPE-PME, l’extension du taux réduit brevet au logiciel, etc.

Copié dans le presse-papier !

L'éditeur poussait il y a deux jours seulement sa build 17763 dans le canal rapide. Elle ne contenait plus que deux petits bugs dans le gestionnaire des tâches.

Hier soir, cette build a glissé dans le canal lent. Le rythme n'est normalement pas si rapide : il s'écoule toujours au moins une semaine avant ce transfert, le temps d'observer le comportement de la préversion sur un plus grand nombre de machines.

La 17763 pourrait donc être la RTM. À moins qu'un sérieux bug de dernière minute vienne tout gâcher – comme pour l'April Update – l'October 2018 Update (ou version 1809) devrait commencer son déploiement avec le Patch Tuesday du 9 octobre.

En théorie, Microsoft devrait proposer un peu avant l'outil permettant sa récupération, pour ceux qui n'auront pas envie d'attendre. Nous publierons prochainement un dossier complet sur les nouveautés de cette version.

Copié dans le presse-papier !

La dernière version de l’application Apple Music prend maintenant en charge Android Auto, pour ceux disposant d'une voiture équipée.

Un cas amusant, comme le fait remarquer The Verge, puisqu’Apple bat Google sur ce créneau, YouTube Music n’ayant pas encore ce support. À Mountain View, on a cependant déjà confirmé qu’une expérience spécifique était en préparation.

D’autres améliorations sont disponibles dans cette nouvelle version : vue artiste améliorée, prise en charge des cartes microSD, recherche d’un titre par ses paroles ainsi qu’une fonction « Mix entre amis », basée sur ce que les amis écoutent (si ces informations sont accessibles).

Pour profiter de ces nouveautés, il faut bien sûr se servir d’un service Apple sur un système Google. L’application traîne d'ailleurs une image mitigée, de nombreux commentaires évoquant des soucis de stabilité.

Copié dans le presse-papier !

L'un des problèmes du lancement des GeForce RTX est que deux de leurs nouvelles fonctionnalités principales sont encore impossibles à analyser, ou presque.

NVIDIA a donc mis à disposition des testeurs des outils maison pour leur permettre d'expérimenter le ray tracing sous Windows 10 ou encore le nouveau mode d'anti-aliasing soutenu par les Tensor Cores : DLSS.

Le système permet d'exploiter DirectX Raytracing dans sa version actuelle via le mode développeur. Il faudra attendre la version October 2018 pour que cette fonctionnalité soit accessible à tous. Les éditeurs de jeux devront alors publier leurs mises à jour.

Autre acteur largement surveillé : UL. La société derrière 3DMark a en effet annoncé l'arrivée d'une scène exploitant le ray tracing il y a quelques mois. Contactée ces derniers jours, elle nous a fourni un premier outil.

Elle vient également de publier un communiqué de presse détaillant ses plans et confirmant l'arrivée de ce test (qui exploite un rendu hybride) pour le quatrième trimestre. Bref, comme pour tout ce qui est lié au ray tracing en temps réel, il faut attendre.

Notez l'arrivée le mois prochain d'une nouvelle scène DirectX 12 : Night Raid. Elle permettra de tester les machines avec partie graphique intégrée et autres appareils mobiles.

Ce test sera également exploitable sur Windows 10 on ARM et permettra donc de comparer les différents PC « Always connected ».