du 09 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Hubble mis au repos forcé à cause d'une panne sur un de ses gyroscopes

Vendredi dernier, le télescope de l'espace est passé en mode « sans échec » après la panne d'un de ses trois gyroscopes. Ce n'est malgré tout pas une surprise puisqu'il donnait des signes de faiblesse depuis déjà un an environ.

Les gyroscopes sont pour rappel utilisés pour orienter et maintenir le satellite en place. Si trois sont nécessaires pour un fonctionnement optimal, Hubble peut néanmoins se contenter d'un seul, affirme la NASA.

En tout, il dispose de six gyroscopes, mais trois sont désormais en panne. Les trois restants sont « techniquement améliorés » explique l'agence spatiale américaine. Deux étaient en marche juste avant l'incident et restent fonctionnels. Lors de son réveil, le dernier gyroscope de secours n'a pas donné les résultats escomptés. Il est donc laissé de côté pour l'instant et Hubble reste en mode sans échec en attendant qu'une solution soit validée.

Si le dernier gyroscope n'est pas exploitable, Hubble reprendra les opérations en mode « gyroscope réduit » : « Bien que ce mode offre une couverture du ciel réduite à un moment donné, l'impact sur les capacités scientifiques globales est relativement limité », affirme la NASA.

Entre les pannes de Hubble et Kepler, l'agence spatiale américaine a de quoi s'occuper.

chargement Chargement des commentaires...