du 04 juin 2019
Date

Choisir une autre édition

C'est la première vente majeure d'actifs depuis que les États-Unis sont en « guerre » contre le fabricant chinois sur fond de risques liés à la sécurité (nationale).

C'est un autre Chinois qui va prendre le relais : Hengtong Optic-Electric (spécialisé dans la fibre optique), selon un document déposé à la bourse de Shanghaï et repris par Reuters.

Les 49 % restants sont au Britannique Global Marine Systems. Le montant de la transaction n'est pas précisé.

Huawei va vendre 51 % des parts dans Marine Systems, une entreprise de câblage sous-marin
chargement Chargement des commentaires...