du 14 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Les temps sont durs pour le fabricant chinois, interdit de séjour dans les réseaux 5G de plusieurs opérateurs et pays.

Ce week-end, un employé de Huawei (Wang Weijing) a été arrêté en Pologne pour espionnage. Selon les autorités citées par Reuters, ses actes ne seraient pas directement liés à ceux de son entreprise. Néanmoins, « des bureaux de Huawei ont également fait l’objet de perquisitions ainsi que le siège de l’Autorité polonaise des télécoms », ajoutent nos confrères.

La société affirme que les actes présumés de son employé « n’ont aucun lien avec l’entreprise » et a décidé de le licencier samedi, comme le rapporte Reuters. L'affaire est sensible pour Huawei, qui est justement dans le collimateur des autorités à cause de risques liés à la sécurité, notamment d'installation de portes dérobées à la demande de Pékin.

Huawei licencie un de ses employés, arrêté pour espionnage en Pologne
chargement Chargement des commentaires...