du 29 mai 2019
Date

Choisir une autre édition

Le fabricant chinois livre une bataille sur plusieurs fronts contre les États-Unis. Avant d'être placé sur liste noire par un décret de Donald Trump, le constructeur était déjà sous le coup du National Defense Authorization Act (NDAA) lui interdisant de vendre ses équipements aux agences fédérales, toujours et encore pour des raisons de sécurité nationale.

« Huawei a saisi en référé un tribunal des États-Unis mardi afin qu’il se prononce sur la procédure engagée [en mars] par l’équipementier [...] La requête, déposée mardi soir, demande à un tribunal fédéral du Texas de déclarer “anticonstitutionnelle” la loi sur la défense nationale adoptée l’an dernier aux États-Unis », explique Reuters.

Huawei demande à un tribunal de déclarer « anticonstitutionnel » le National Defense Authorization Act
chargement Chargement des commentaires...