du 14 février 2020
Date

Choisir une autre édition

La guerre entre les États-Unis et la Chine se déroule sur plusieurs fronts à la fois. Il y a évidemment les questions de sécurité nationale liées aux équipements pour la 5G, mais aussi une bataille judiciaire lancée par les autorités américaines contre le fabricant.

Le dossier vient considérablement de s’alourdir puisqu’il y a désormais 16 chefs d’accusation selon TechCrunch. Les 56 pages du document sont visibles par ici.

Les griefs vont du vol de code source pour des routeurs, à de l’espionnage industriel, etc. La justice américaine lui reproche également de faire obstruction à son enquête.

Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei est directement citée. Sa procédure d'extradition du Canada vers les États-Unis est en cours.

« Cet acte d’inculpation brosse un portrait accablant d’une organisation illégitime manquant de la moindre considération envers la loi », affirme dans un communiqué le président de la commission du renseignement du Sénat américain, Richard Burr, et son vice-président, Mark Warner.

Huawei : la justice américaine poursuit son offensive avec pas moins de 16 chefs d’accusation
chargement Chargement des commentaires...