du 23 janvier 2019
Date

Choisir une autre édition

Holî, c'est fini : les réveils Bonjour ne seront plus livrés, les serveurs vont être coupés

Au CES 2016, Holî présentait plusieurs objets connectés, dont réveil connecté « intelligent » : Bonjour. Fin 2016, il a été lancé via deux campagnes de financement participatif, sur Kickstarter et Indiegogo. Les deux furent un succès avec près d'un million de dollars.

Après quelques mois d'euphorie, les premiers couacs arrivent rapidement, avec des retards dans les livraisons. Le réveil est dur en ce début d'année puisque la start-up met la clé sous la porte. Le site et les comptes sur les réseaux sociaux ont été fermés. Sur Kickstarter et Indiegogo, c'est la douche froide : « Faute de moyens financiers, l'entreprise doit cesser ses activités ».

Les contributeurs qui n'ont pas eu leur réveil Bonjour ne le recevront pas. Pour les autres ce n'est guère plus reluisant : « Les serveurs ne pouvant être payés, ils ne fonctionneront plus début février. Cela signifie que le service ne sera plus disponible pour les contributeurs ayant reçu leur Bonjour ».

La société explique qu'elle avait dans l'idée de « donner accès au code source [...] afin de vous laisser la possibilité de l'installer sur votre ordinateur pour que Bonjour s'exécute localement ». « Nos avocats nous ont averti que c'était illégal. Légalement, c'est à un représentant judiciaire de décider qui peut obtenir les avoirs. Nous vous ferons savoir si nous pouvons faire quelque chose », lâche la société en guise de conclusion.

Holî tire cinq conclusions de son échec :

  • Un prototype fonctionnel ne représente pas une preuve de concept
  • La confiance ne remplace pas le contrôle
  • Il faut être prêt à gérer une communauté lors d'une campagne de crowdfunding
  • Si vous travaillez avec la Chine, il faut une équipe en Chine
  • Soyez plus pessimiste avec votre budget

Dans tous les cas, ce n'est pas la première fois qu'un projet de financement participatif ne va pas au bout, laissant des contributeurs sur le carreau en perdant leur mise… et ce n'est certainement pas la dernière.

chargement Chargement des commentaires...