du 20 octobre 2017
Date

Choisir une autre édition

Il était attendu, il est désormais officiel, mais ne concerne que la Chine pour l’instant. Il vient logiquement se placer entre les Nokia 6 et Nokia 8 du fabricant.

Il est animé par un SoC Snapdragon 630 (430 pour le Nokia 6, 835 pour le Nokia 8) et dispose d’un écran de 5,2 pouces 1080p. Les deux faces du smartphone sont recouvertes d’une couche de Corning Gorilla.

4 ou 6 Go de mémoire vive sont de la partie, avec 64 Go de stockage extensibles via un lecteur de cartes microSD. Deux capteurs optiques de 16 et 5 Mpixels complètent l’ensemble. Cerise sur le gâteau, vous pouvez prendre des... « bothies », c’est-à-dire une photo en utilisant les deux capteurs à la fois. Le détail des caractéristiques techniques est disponible par ici.

Android 7 Nougat sera aux commandes, mais une mise à jour vers Android 8 Oreo est prévue, comme pour le reste de la gamme. Il sera disponible en Chine exclusivement pour le moment, pour 2 499 yuans en version 4 Go et 2 699 avec 6 Go de RAM, soit respectivement 320 et 345 euros avec une conversion bête et méchante.

HMD annonce le Nokia 7 de 5,2 pouces avec « bothies », pour la Chine
chargement Chargement des commentaires...

À découvrir dans #LeBrief
Copié dans le presse-papier !

Le service d'hébergement de pages de Framasoft, dont nous vous parlions en février, propose de nouveaux modules : agenda, lecteur SoundCloud, vidéo en arrière-plan et réseaux sociaux.

Des améliorations sont également au programme côté interface, et de nouvelles possibilités graphiques. Un formulaire d'initialisation a été mis en place pour une installation sur votre propre serveur.

Au passage, l'équipe diffuse une vidéo expliquant comment héberger son CV sur le service. Celle-ci est bien entendu hébergée via FramaTube (voir notre analyse).

Copié dans le presse-papier !

Amazon veut permettre à tout un chacun de créer des « skills » pour son assistant numérique, sans avoir besoin de savoir coder. Plus d'une vingtaine de modèles sont d'ores et déjà disponibles pour créer des quiz, des blagues personnalisées, une histoire, etc.

Pour le moment, Blueprints n'est disponible qu'aux États-Unis et en anglais. Rappelons que le lancement d'Alexa en France est pour bientôt, mais aucune date n'a été annoncée par Amazon.

Copié dans le presse-papier !

Dans un billet de blog, les 12 employés de la société expliquent avoir accepté de rejoindre celle de Gabe Newell. « Nous conserverons nos emplois de développeurs de jeux vidéo et continuerons la production de notre projet actuel In the Valley of Gods » indiquent-ils.

Bref, malgré le rachat rien ne devrait changer si l'on en croit les dire des employés de Campo Santo. Ils affirment au passage à Polygon que leur prochain titre In the Valley of Gods ne sera pas une exclusivité PC sur Steam.

Copié dans le presse-papier !

Futuremark change de nom et en profite pour s'installer sur un nouveau domaine : benchmarks.ul.com. Il s'agit certainement de mieux mettre en avant le nom de sa maison mère depuis 2014 : UL (Underwriters Laboratories).

« Nos marques de référence, telles que 3DMark, PCMark et VRMark, ne sont pas affectées. Nous continuerons à développer de nouveaux tests de référence tout en prenant en charge nos produits existants » affirme l'éditeur.

Une foire aux questions a été mise en ligne par ici.

Copié dans le presse-papier !

Dans les deux cas, les mobiles sont déclinés en versions play et plus, en plus du modèle de base. Le g6 reprend le même design que son prédécesseur, avec un écran de 5,7 pouces au format 18:9 (2 160 x 1 080 pixels). Il est animé par un Snapdragon 450 avec 3 ou 4 Go de mémoire vive, 32 ou 64 Go de stockage, extensibles via un lecteur de cartes micro-SD.

Il dispose d'un lecteur d'empreintes digitales, de la technologie Face unlock, de deux capteurs à l'arrière (12 et 5 Mpixels), d'un à l'avant (8 Mpixels) et d'une batterie de 3 000 mAh. Il est annoncé à 249 dollars.

De son côté, la version play est plus accessible avec un Snapdragon 427, un écran de 1 440 x 720 pixels (toujours 18:9), une seule caméra à l'arrière, un lecteur d'empreintes, mais pas de Face Unlock. La batterie est revue à la hausse avec 4 000 mAh et une autonomie annoncée de 36 heures. Il sera vendu à partir de 199 dollars.

Comme son nom l'indique, le g6 plus est plus grand avec un écran de 5,9 pouces (2 160 x 1 080 pixels), un Snapdragon  630, 4 ou 6 Go de mémoire vive, etc. Tous les détails se trouvent par ici. Comptez 299 euros cette fois-ci.

Côté entrée de gamme, la série e5 est également disponible en trois versions, toutes avec un lecteur d'empreintes digitales. Le modèle de base intègre un écran de 5,7 pouces (1 440 x 720 pixels), contre 5,2 pouces (1 280 x 720 pixels) pour le play et 6 pouces pour le plus (1 440 x 720 pixels).

Les batteries affichent respectivement 2 800, 4 000 et 5 000 mAh. Le tarif du e5 play n'est pas précisé, tandis que celui du e5 est de 149 euros, contre 169 euros pour l'e5 plus.

Ces nouveaux smartphones seront disponibles au cours des prochaines semaines, avec Android 8.0 Oreo aux commandes.