du 09 avril 2019
Date

Choisir une autre édition

Cédric O, le secrétaire d’État au Numérique, a promis hier que « l’ensemble des données et des méthodologies utilisées » dans le cadre du « grand débat national » seraient « rendues publiques ».

« Certains logiciels ne sont pas en open source mais il importe d’être le plus précis possible sur le paramétrage choisi afin que les chercheurs puissent faire leur travail de vérification », a-t-il lancé, sur Twitter, en réaction à une tribune invitant les pouvoirs publics à plus de transparence.

« Pour que le processus soit acceptable pour la population, il faut que l’analyse soit la plus transparente possible, basée sur des algorithmes open source, en accès ouvert, et clairement décrits » faisait notamment valoir le conseil scientifique de la Société informatique de France (SIF), aux côtés du chercheur à l’INRIA Aurélien Bellet. Avant eux, le député Stéphane Peu était notamment monté au créneau sur ce dossier, en vain (voir notre article).

Grand débat : la « méthodologie » utilisée pour le traitement des données sera rendue publique
chargement Chargement des commentaires...