du 01 mars 2018
Date

Choisir une autre édition

Google Shopping : les concurrents (ré)alertent la Commission européenne

Dans une lettre, 19 concurrents s'inquiètent de la solution proposée par Google à la Commission européenne, pour rétablir la concurrence sur la comparaison de prix via le moteur de recherche, rapporte Reuters.

En juin, la direction de la concurrence à Bruxelles, via la commissaire Margrethe Vestager, a infligé une amende record de 2,42 milliards d'euros à Google. Il est accusé d'avoir étouffé les comparateurs de prix concurrents en mettant en avant son service Shopping dans les résultats de son moteur de recherche.

En septembre, le groupe américain a ouvert les emplacements au-dessus des résultats naturels aux enchères, pour calmer le courroux bruxellois. Fin 2017, le concurrent français Kelkoo (aussi propriétaire de LeGuide) nous déclarait que Google conservait encore 99 % de la visibilité par ce biais, les autres comparateurs peinant encore à reconquérir les revendeurs perdus depuis quelques années.

La lettre envoyée à Bruxelles n'est pas plus rassurée. « La proposition actuelle de remède de Google n'est pas meilleure que les solutions proposées au commissaire Almunia. Elle semble même pire par certains aspects » tance le collectif, qui inclut le britannique Foundem et le français Twenga.

Pour mémoire, Joaquín Almunia est le prédécesseur de Margrethe vestager à la tête de la concurrence à la Commission européenne. L'enquête a duré des années sous sa responsabilité, les concurrents de Google l'accusant même de laxisme pour sa recherche d'un accord sans amende pour le géant américain.

chargement Chargement des commentaires...